Autour du Jazz

Voyages immobiles

« Imaginary Stories », Gabriel Midon

Contrebassiste et compositeur, Gabriel Midon invite à un festin princier. La nourriture qu’il nous tend est celle des histoires d’évasion, des contes poétiques pour enfants qui veulent déplacer des montagnes sans bouger le petit doigt. La force de l’imagination, de celle qui se dérobe souvent face à la réalité, prégnante, revêtant son manteau de nécessités, obligeant à rester cloué au sol de nos habitudes. Le besoin de partir est pressant. Partir sans bouger est le voyage, Pessoa l’avait déjà dit, le plus fatigant, celui qui ne laisse pas de répit. Une fois commencé, il ne s’arrête plus déployant toutes ses ailes pour magnifier, métamorphoser la réalité.

Jazz : Midon

Midon et ses compagnons, Ellinoa au chant, Pierre Bernier au saxophone, Simon Martineau à la guitare, Édouard Monnin au piano et Baptiste Castets ou Thomas Delor à la batterie, ne font pas mystère de leurs intentions : « Imaginary Stories » ont-ils prévenus. Le mystère est ailleurs. Dans les enchaînements, dans les images générées par la musique, dans les mots qu’il faut trouver.

A découvrir.

Nicolas Béniès.

« Imaginary Stories », Gabriel Midon, Absilone

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz