Éditos

Incontournable grève  !

«  Une journée de grève isolée ne sert à rien  », «  de toute façon les réformes passeront  »... arguments récurrents donnés par les collègues qui ne font pas grève. Faut-il pour autant se priver de ce mode d’action  ? La grève demeure le meilleur moyen de rassembler et donner une visibilité aux revendications collectives. Le rapport de force ne s’installe pas du jour au lendemain. Mais la grève reste un signal fort et soutenir une lutte sans faire grève affaiblit la capacité des organisations syndicales à peser dans les discussions. Pour lui donner du sens par une mise en œuvre plus collective, elle peut être associée à plusieurs mesures  : se retrouver entre grévistes dans l’établissement et tenir une réunion syndicale conviviale, discuter avec les collègues non-grévistes de la situation et des raisons du mouvement, partir ensemble manifester, organiser une caisse de solidarité. Autant de moments permettant de sortir de l’isolement de la grève «  seul dans son coin  », de faire en sorte que la grève revête un caractère majoritaire permettant d’envisager des reconductions et de faire bouger le gouvernement.
Ses effets ne sont pas immédiats mais, dans le passé, c’est toujours par la grève que nous avons réussi à éviter le pire. Face à un gouvernement totalement fermé au dialogue social, seule la grève impose un rapport de force suffisant pour le faire céder.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Enfin entendu ?
    La presse change de ton. Il y a à peine quelques semaines toute opposition à J-M. Blanquer relevait du quasi blasphème. Le ministre était au faîte de sa gloire. Sa popularité déclinant, les articles... Lire la suite (9 mars)
  • Beaucoup de bruit...
    Omniprésent dans les médias, ne ménageant pas sa peine pour faire la promotion de ses réformes, le ministre de l’Éducation nationale a une conception singulière du débat… Il choisit ses cibles avec... Lire la suite (9 février)
  • Roi du silence
    Le ministre de l’Éducation ne recule devant aucun paradoxe. Avec #pasdevague, les enseignants dénonçaient le manque de soutien de leur hiérarchie face aux violences. Jean-Michel Blanquer répondait par... Lire la suite (19 janvier)
  • Mensonges et mépris
    Selon le chef des députés LRM, Gilles le Gendre, l’exécutif et la majorité auraient été trop « intelligents » et trop « subtils » dans la mise en œuvre des mesures adoptées en faveur du pouvoir d’achat.... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Il est grand temps !
    La situation sociale, exceptionnelle et évolutive, impose une analyse et des mobilisations à la hauteur des enjeux. Le mouvement social que nous connaissons actuellement, parti de la contestation... Lire la suite (Décembre 2018)