Autour du Jazz

Un grand orchestre.

« Invitation au voyage » Luigi Grasso

Il est des albums qui disent tout ce qu’il faut savoir sur la pochette : « The Greenwich Session by Luigi Grasso, Invitation au voyage. » Luigi Grasso est saxophoniste, arrangeur et chef d’orchestre et a déjà une logue carrière. Il propose donc un voyage des deux cotés du méridien de Greenwich, censé être une référence. Cette présentation reflète la musique contenue dans l’album. Un Big Band réuni à Paris, avec un certain Pasquale Grasso à la guitare et China Moses – la fille de Dee Dee Bridgewater – aux vocaux. Ni l’une ni l’autre n’usurpent leur place dans l’ensemble.

Jazz : luigi grasso

La difficulté quand il s’agit d’un grand orchestre, c’est qu’il faudrait citer tou-te-s les participant-e-s – et ils le mériteraient. Mais l’intérêt est quasi nul. Les compositions et les arrangements de Luigi Grasso homogénéisent l’ensemble pour offrir un son collectif. Le souffle est puissant pour renverser montagnes et faire respirer le grand air.

Retrouver un Big Band est une grande expérience qu’il faut vivre dans son intensité en faisant fi – cette fois – des voisins. Il faut l’entendre fort pour bénéficier de toutes les facettes, de tous les solistes, pour que ce voyage ait les couleurs des contrées traversées.

Nicolas Béniès.

« Invitation au voyage », Luigi Grasso, Camille Productions, distribué par Socadisc

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • « Rhapsodie », Gaëtan Nicot Quartet
    Les pianistes d’aujourd’hui sont soumis à des vents d’influence qui soufflent follement. Difficile de les ignorer. Tempêtes, orages que sont Bill Evans et Keith Jarrett en particulier ou les... Lire la suite (9 janvier)
  • « Intermezzo »
    Sarah Lancman avait défrayé la chronique avec un premier album. « Intermezzo », un titre adapté au deuxième album qu’elle signe, est une rencontre avec le pianiste Giovanni Mirabassi pour un répertoire... Lire la suite (8 janvier)
  • « Les disques de la Victoire, American Army V-Discs 1943-49 »
    Le 75e anniversaire du débarquement a suscité une débauche de manifestations pour glorifier la Libération. La musique a été oubliée de même qu’un travail de mémoire pourtant toujours utile. Plutôt que de... Lire la suite (Décembre 2019)
  •  Woody Herman, New York, Hollywood, Monterey
    La collection « Quintessence » dirigée par Alain Gerber (Frémeaux et associés) fait toujours la preuve d’un choix affiné dans la présentation d’un artiste partie prenante des mondes du jazz. La... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Thomas Mayeras trio « Don’t Mention It »
    Un trio piano, Thomas Mayeras, contrebasse, Nicola Sabato – digne représentant de ses aînés, Ray Brown en particulier -, batterie, Germain Cornet – héritier du batteur Charles « Lolo » Bellonzi -, du... Lire la suite (Décembre 2019)