Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Guerre civile

« Islanova » Jérôme Camut et Nathalie Hug, Fleuve noir.

A partir des expériences des Zadistes - de ZAD, zone à défendre -, Jérôme Camut et Nathalie Hug construisent « Islanova », un pays sis du côté de l’île d’Oléron gardé par une intelligence artificielle et surveillé par des drones. Les habitant-e-s se nomment les « 12-10 », jour où Colomb a découvert l’Amérique, et prêtent serment pour faire partie de l’armée du 12 octobre. Une sorte de gourou, Vertigo, conduit ce petit monde jusqu’à son assassinat par un mercenaire. A partir de là, la guerre civile commence. L’Etat, le gouvernement, ne peut permettre l’éclatement du territoire national. Le tout s’organise dans un projet d’alimentation en eau de tout le continent africain.

Polar : Islamova

Le fil directeur est la radicalisation d’une jeune fille de 15 ans, Charlie, vivant dans une famille recomposée, amoureuse de son faux « frère », Leny, qu’elle manipule pour partir avec lui vers Islanova retrouver sa mère biologique.

Les morts s’ajouteront aux morts, les désespoirs aux désespoirs face à un monde qui ne sait plus où se lève le soleil de l’espoir.

Un peu long, un peu tarabiscoté mais passent les révoltes de l’adolescence face à une société qui ne connaît que l’égoïsme de l’individu. Comment lutter pour un monde meilleur ?

Nicolas Béniès.

« Islanova », Jérôme Camut et Nathalie Hug, Fleuve noir.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • « La dissonante »
    Tristan, chef d’orchestre d’une petite ville, est en quête de l’interprétation parfaite, celle qu’il entend dans sa tête. Il n’arrive pas à tirer de l’orchestre ni des incarnations de Tristan et Isolde –... Lire la suite (5 décembre)
  • « Twitter et les gaz lacrymogènes », Zeynep Tufekci
    Le monde, depuis les printemps arabes, connaît des secousses systémiques, de démolition de ce monde inégalitaire et corrompu. Partout les populations se sont mises en mouvement pour plus de justice... Lire la suite (1er décembre)
  • « La température de l’eau », George Axelrod
    George Axelrod (1922-2003), scénariste connu – notamment de « 7 ans de réflexion » avec Marilyn Monroe – s’était lancé, en 1971 avec « La température de l’eau » dans la satire de Hollywood, de ses acteurs... Lire la suite (30 novembre)
  • « Le jardin », Hye-Young Pyun
    Un accident de voiture. Qui est responsable ? Le conducteur ? Sa passagère, en même temps que son épouse ? Le hasard d’une route mouillée par la pluie ? La voiture dévale le bas côté et finit dans le... Lire la suite (30 novembre)
  • « Allez tous vous faire foutre », Aidan Truhen
    Un titre pareil devrait faire vendre : « Allez tous vous faire foutre », un impératif qu’il faut prendre, si l’on en croit le contenu, au propre et au figuré. Le narrateur est un dealer de coke à la... Lire la suite (29 novembre)