Actualité musicale, chanson...

« Itinéraire bis », Double trio de clarinettes Conversations

D’un côté, « The Clarinet trio », Jürgen Kupke, clarinette, Michael Thieke, clarinette alto, Gebhard Ullmann, clarinette basse et de l’autre « Le trio de clarinettes », Armand Angster, contrabass clarinet, Sylvain Kassap et Jean-Marc Foltz, clarinette et clarinette basse pour une rencontre pacifique et polémique sur l’art de la clarinette. Tout y passe. Les cris, la joie, la révolte, la discussion… pour se mettre d’accord sur des itinéraires divergents.

Les deux trios montrent ce qu’ils doivent à Ornette Coleman et à son double quartet sur l’album « Free Jazz » qui, passé la première écoute, démontre la capacité des participants – à commencer par Eric Dolphy à la clarinette basse – à créer des questions et des réponses pour envisager d’autres formes musicales.

Ces deux trios de clarinettes se veulent aussi représentatif d’une conversation de deux pays qui ont une histoire conflictuelle et commune. « Itinéraire Bis » est un titre bien choisi pour indiquer la manière d’aller vers des routes moins connues, moins fréquentées pour se retrouver ensemble à l’issue d’un voyage étrange, mêlant toutes les musiques, toutes les références. Ils ne craignent ni d’évoquer la musique klezmer, ni la musique contemporaine ni la musique électronique ni la mémoire du jazz. Le tout, le double trio, est porté par une énergie vitale.

Laissez-vous porter par les sons des clarinettes. Ne refusez pas les outrances, elles sont là pour signifier que notre monde n’est pas vraiment vivable.

Une manière aussi de visiter cet instrument qui ne trouve jamais sa place, un instrument dérangeant qui sait réserver une sorte de paix après des sorties colériques. La clarinette basse est sa forme emblématique et moderne qui sait susciter toutes les surprises.

Nicolas Béniès

« Itinéraire bis », Double trio de clarinettes, Between the Lines

Autres articles de la rubrique Actualité musicale, chanson...

  • « L’affaire Moussorgsky »
    Lorsqu’il était enfant, Alain Pierre, fondateur du septet de jazz Les 5000 doigts du Docteur K et directeur musical de ce spectacle, avait dans sa chambre un tourne-disque et des disques. Il en... Lire la suite (25 septembre)
  • La longue mémoire...
    "Le soir, je délivrais des mots de ma mémoire Que j’avais embarqués sur un grand crayon gris ; Ils respiraient encore la fureur de l’histoire Et, sur mon papier blanc ils se sont assoupis..." Sous... Lire la suite (4 mars)
  • L’intégrale Serizier
    Si vous avez manqué en janvier 2018, cet hommage à Jacques Serizier, présenté alors chez nos amis du regretté Théâtre de la Vieille Grille, ou si vous souhaitez retrouver cette présentation... Lire la suite (17 janvier)
  • « Jeanne Plante est chafouin »
    Jeanne Plante écrit paroles et musiques de ses chansons et les chante. Elle est aussi comédienne et s’est illustrée en 2016 dans un spectacle pour enfants Farces et attrapes , qui tourne encore en... Lire la suite (Décembre 2018)
  • « Bohème, notre jeunesse »
    La version française de La Bohème de Puccini est très liée à l’Opéra Comique. En 1898, moins de deux ans après sa création en italien à Turin, elle y fut représentée dans une version française approuvée... Lire la suite (Juillet 2018)