Actualité théâtrale

au Lavoir Moderne Parisien

« J’ai trop trimé »

Nadine Darmon et Stella Serfaty portent la parole de cinq femmes recueillie par une sociologue, Nadine Jasmin. On pense au travail qu’avait fait Pierre Bourdieu en 1993 qui nous parlait de la précarité, du chômage, de la pauvreté et de l’isolement de ceux qui en souffraient. Nadine Jasmin a choisi d’interroger des femmes, en privilégiant la thématique du travail. En parlant de leur travail ou de leur recherche d’emploi, elles nous parlent aussi de leur vie, de leurs rapports aux hommes dans le travail. Mieux qu’un discours théorique, ces récits de femmes de tous âges et de toutes conditions nous touchent et nous obligent à sortir des idées reçues. Les contradictions du monde du travail et sa dureté nous sautent au visage. Il y a celle à qui on refuse un emploi de fleuriste parce qu’elle n’a pas de diplôme et celle à qui l’on reproche d’être trop diplômée, il y celle que l’on paie au SMIC pour travailler à la télévision jusqu’à deux heures du matin, il y a le machisme, le harcèlement parfois. Pourtant jamais le propos n’est misérabiliste. Il y a chez ces femmes beaucoup de dignité, de courage pour obtenir ce qu’elles souhaitent et qui pour elles n’est jamais acquis, de la solidarité et aussi de l’humour. La séquence du « commando anti-mains aux fesses » est plutôt drôle. La conclusion revient à l’une d’elles qui dit : « face au travail j’ai pu constater qu’on était dans une société du déni de réalité, que j’étais avec des gens qui se comportaient un peu comme des robots, qui étaient comme des pions sur un échiquier », et qui s’interroge « l’humain, il est où ? »

La mise en scène de Stella Serfaty est simple. Des sortes de pointeuses ponctuent le passage d’une voix à une autre, des fils rouges tendus renvoient à des circuits qui hiérarchisent. Les deux actrices sont justes, sobres et nous laissent suspendus à leur voix qui nous parle du monde où nous vivons avec beaucoup de lucidité.
Micheline Rousselet

Du lundi au samedi à 20h30
Le Lavoir Moderne Parisien
35 rue Léon, 75018 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 42 52 09 14
www.rueleon.net

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)
  • « Non, c’est pas ça ! (Treplev Variations) »
    Ils sont trois sur scène, une femme et deux hommes, ils devaient être treize et jouer La mouette , mais l’un d’eux, le metteur en scène probablement, s’est suicidé. Ils ont décidé de continuer le... Lire la suite (7 octobre)