Autour du Jazz

Ouistreham (Calvados)

JAZZ VIVANT - Un festival côtier du 30 janvier au 2 février

Ouistreham ? Vous en avez entendu parler pour ses cures de thalassothérapie et, peut-être, pour son maire qui ne veut pas quitter son fauteuil, André Ledran. Moins sans doute pour son festival de jazz qui commence pourtant à prendre de la bouteille – sans référence directe avec le calva. « Ouistreham Jazz Escales c’est son nom se déroulera – le verbe est juste – du 30 janvier au 2 février, avec deux avant-premières, le 21 janvier au centre socio culturel et le 29 janvier, à 15h, à la Maison de retraite Riva Bel Age, avec les formations de l’Ecole de musique intercommunale pour deux concerts gratuits, façon de présenter le thème de cette année : « Entre classique et jazz ». Les organisateurs ont invité un jeune pianiste, Dan Tepfer, qui proposera sa lecture des « Variations Goldberg » rendues célèbres par Glenn Gould, sous le titre « Variations sur les variations »… une mise en abyme qui pourrait faire voir des faces inexplorées…

En première partie de cette soirée du 31 janvier, François Chesnel, pianiste, arrangeur et compositeur talentueux, proposera son « Kurt Weil Project » avec son quartet, Yoann Loustalot (trompette), Eric Surménian (contrebasse) et Ariel Mamane (batterie), pour un voyage entre le Berlin des années 20 et aujourd’hui, un passé conjugué au présent. Une réussite. Il faut entendre son dernier album, « Le voyant », disponible sur www.sansbruit.fr, « sansbruit » est un label uniquement distribué sur le net.

Le dimanche, ce sera « Dehors Opéra ». Laurent Dehors, saxophoniste ténor, s’est décidé à revisiter tous les styles, toutes les musiques. Il a commencé » par Glenn Miller, un album en témoigne. Pour l’heur, il proposera, avec son groupe, « Une petite histoire de l’Opéra » qui réserve quelques surprises. Il sera précédé, à 15h, par l’OJBB, soit le Ouistreham Jazz Big Band, qui se la jouera classique avec des arrangements de Stéphane Lechien sur les grands thèmes baroques et de Ravel. Pour découvrir une formation qui arrive à vivre.

Le cinéma n’est pas oublié avec une journée, le 1er février, « Thème et variations » autour du film de Vicente Minnelli, « Un Américain à Paris », avec Gene Kelly et une musique de George Gershwin.

Ils ont juste oublié de prévoir une conférence sur le jazz qui redébarque d’il y a 70 ans, sur ces plages…

Nicolas Béniès

Ouistreham du 30 janvier au 2 février,
Réservations et renseignements :
Office du tourisme, 02 31 97 18 63,
info@tourisme-ouistreham.fr

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • « Rhapsodie », Gaëtan Nicot Quartet
    Les pianistes d’aujourd’hui sont soumis à des vents d’influence qui soufflent follement. Difficile de les ignorer. Tempêtes, orages que sont Bill Evans et Keith Jarrett en particulier ou les... Lire la suite (9 janvier)
  • « Intermezzo »
    Sarah Lancman avait défrayé la chronique avec un premier album. « Intermezzo », un titre adapté au deuxième album qu’elle signe, est une rencontre avec le pianiste Giovanni Mirabassi pour un répertoire... Lire la suite (8 janvier)
  • « Les disques de la Victoire, American Army V-Discs 1943-49 »
    Le 75e anniversaire du débarquement a suscité une débauche de manifestations pour glorifier la Libération. La musique a été oubliée de même qu’un travail de mémoire pourtant toujours utile. Plutôt que de... Lire la suite (Décembre 2019)
  •  Woody Herman, New York, Hollywood, Monterey
    La collection « Quintessence » dirigée par Alain Gerber (Frémeaux et associés) fait toujours la preuve d’un choix affiné dans la présentation d’un artiste partie prenante des mondes du jazz. La... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Thomas Mayeras trio « Don’t Mention It »
    Un trio piano, Thomas Mayeras, contrebasse, Nicola Sabato – digne représentant de ses aînés, Ray Brown en particulier -, batterie, Germain Cornet – héritier du batteur Charles « Lolo » Bellonzi -, du... Lire la suite (Décembre 2019)