Autour du Jazz

Ouistreham (Calvados)

JAZZ VIVANT - Un festival côtier du 30 janvier au 2 février

Ouistreham ? Vous en avez entendu parler pour ses cures de thalassothérapie et, peut-être, pour son maire qui ne veut pas quitter son fauteuil, André Ledran. Moins sans doute pour son festival de jazz qui commence pourtant à prendre de la bouteille – sans référence directe avec le calva. « Ouistreham Jazz Escales c’est son nom se déroulera – le verbe est juste – du 30 janvier au 2 février, avec deux avant-premières, le 21 janvier au centre socio culturel et le 29 janvier, à 15h, à la Maison de retraite Riva Bel Age, avec les formations de l’Ecole de musique intercommunale pour deux concerts gratuits, façon de présenter le thème de cette année : « Entre classique et jazz ». Les organisateurs ont invité un jeune pianiste, Dan Tepfer, qui proposera sa lecture des « Variations Goldberg » rendues célèbres par Glenn Gould, sous le titre « Variations sur les variations »… une mise en abyme qui pourrait faire voir des faces inexplorées…

En première partie de cette soirée du 31 janvier, François Chesnel, pianiste, arrangeur et compositeur talentueux, proposera son « Kurt Weil Project » avec son quartet, Yoann Loustalot (trompette), Eric Surménian (contrebasse) et Ariel Mamane (batterie), pour un voyage entre le Berlin des années 20 et aujourd’hui, un passé conjugué au présent. Une réussite. Il faut entendre son dernier album, « Le voyant », disponible sur www.sansbruit.fr, « sansbruit » est un label uniquement distribué sur le net.

Le dimanche, ce sera « Dehors Opéra ». Laurent Dehors, saxophoniste ténor, s’est décidé à revisiter tous les styles, toutes les musiques. Il a commencé » par Glenn Miller, un album en témoigne. Pour l’heur, il proposera, avec son groupe, « Une petite histoire de l’Opéra » qui réserve quelques surprises. Il sera précédé, à 15h, par l’OJBB, soit le Ouistreham Jazz Big Band, qui se la jouera classique avec des arrangements de Stéphane Lechien sur les grands thèmes baroques et de Ravel. Pour découvrir une formation qui arrive à vivre.

Le cinéma n’est pas oublié avec une journée, le 1er février, « Thème et variations » autour du film de Vicente Minnelli, « Un Américain à Paris », avec Gene Kelly et une musique de George Gershwin.

Ils ont juste oublié de prévoir une conférence sur le jazz qui redébarque d’il y a 70 ans, sur ces plages…

Nicolas Béniès

Ouistreham du 30 janvier au 2 février,
Réservations et renseignements :
Office du tourisme, 02 31 97 18 63,
info@tourisme-ouistreham.fr

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • Thomas Mayeras trio « Don’t Mention It »
    Un trio piano, Thomas Mayeras, contrebasse, Nicola Sabato – digne représentant de ses aînés, Ray Brown en particulier -, batterie, Germain Cornet – héritier du batteur Charles « Lolo » Bellonzi -, du... Lire la suite (4 décembre)
  • Frédéric Borey « Butterflies trio »
    Frédérique Borey aime le trio cher au cœur de Sonny Rollins, saxophone ténor/contrebasse/batterie qui suppose une mise en commun pour un engagement de tous les instants. Cette modalité de trio a été... Lire la suite (4 décembre)
  • Facettes de Daniel Zimmermann.
    Deux albums viennent de paraître qui permettent de dresser un portrait contrasté du trombone jeté dans les eaux troubles du jazz via Daniel Zimmermann, l’un des virtuoses de cet instrument singulier... Lire la suite (20 novembre)
  • Chloé Perrier et son cœur français
    Chloé Perrier, chanteuse et actrice, livre un album qui devrait faire jaser. Reprendre des chansons françaises devenues des standards américains – eh oui ça existe - pour se les approprier ressemble à... Lire la suite (12 novembre)
  • Nat « King » Cole, 100e
    Nathaniel Adams Coles – le nom d’état civil de Nat King Cole – est né le 17 mars 1919 à Montgomery, dans l’Alabama. La vie est dure dans ces contrées pour un enfant noir, fils de pasteur baptiste. Le... Lire la suite (26 octobre)