Actualité théâtrale

au Théâtre 14 J.M Serreau, jusqu’au 10 juillet 2010

"Je t’aime" comédie de Sacha Guitry

Les amateurs des textes de Sacha Guitry seront comblés. Le décor est dressé, élégant, raffiné auquel il ne manque aucun détail, ni le guéridon Art déco, ni le vase en opaline, ni le bouquet de roses rouges. Le texte de cette pièce, une des moins connues de Guitry, savoureux et brillant propose, en cinq actes, une réflexion sur les relations amoureuses et pose un regard sur le fonctionnement de cet étrange animal qu’est l’être humain.
Les comédiens distillent avec une discrète efficacité les répliques acérées avec parfois une nonchalance bienvenue. Alors qu’on regarde avec plaisir le spectacle qui se déroule sur le plateau, respectueux à la lettre de l’esprit de Guitry, on se prend à rêver d’autre chose.

Et si un jour, un jeune metteur en scène inventif, prenait le large, sortait de l’ornière et décidait de bousculer le défilé de ces répliques en ordre rangé, figées dans le respect obligé de cette langue à la fois précieuse et audacieuse.
Les textes de Guitry tiennent-ils en otage, depuis des décennies les mise en scène toujours de la même tenue, toujours élégantes, raffinées et qui ne sont là que pour servir les répliques dans une tonalité générale sans surprises ?
Attendons, au début de la saison prochaine, au théâtre Gérard Philipe à Saint- Denis, la mise en scène décoiffante de "Toa" imaginée par Thomas Jolly pour vérifier qu’on peut, avec un texte de Guitry, sortir de l’ornière des mise en scène conventionnelles…
Ceci dit, le "Je t’aime" que donne le Théâtre 14 en ce moment n’est pas désagréable à regarder, loin de là…
En tous cas, le public en ressort joyeux.
Francis Dubois

Théâtre 14 - JM Serreau,
20 avenue Marc Sangnier
75 014 Paris
Réservation 01 45 45 49 77

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Comparution immédiate II : une loterie nationale ? »
    Plusieurs pièces se sont attachées ces derniers mois au spectacle des prétoires. Ce qui s’y passe ressemble souvent à du théâtre, les prévenus comme les avocats, le procureur et les juges se mettant en... Lire la suite (21 janvier)
  • « Le reste vous le connaissez par le cinéma »
    Présentée en juillet dernier au festival d’Avignon, cette version contemporaine des Phéniciennes d’Euripide, écrite par l’auteur britannique Martin Crimp et mise en scène par Daniel Jeanneteau, est... Lire la suite (20 janvier)
  • « Une histoire d’amour »
    Justine sort d’une histoire d’amour avec un garçon et tombe amoureuse de Katia, un amour brûlant. Justine veut un enfant, Katia trop blessée par la vie est très réticente. L’enthousiasme de Justine... Lire la suite (19 janvier)
  • « Dépendances »
    Deux frères, Henri et Tobias se retrouvent dans un appartement vide et un peu délabré qui fut celui de leur famille. Ils attendent leur frère Carl, qui comme d’habitude est en retard, pour décider de... Lire la suite (18 janvier)
  • « Un conte de Noël »
    La metteuse en scène Julie Deliquet a fait des études de cinéma et s’est toujours intéressée au rapport entre théâtre et cinéma, comme elle l’avait si bien montré avec Fanny et Alexandre créé l’an passé... Lire la suite (17 janvier)