Actualité théâtrale

au Théâtre 14 J.M Serreau, jusqu’au 10 juillet 2010

"Je t’aime" comédie de Sacha Guitry

Les amateurs des textes de Sacha Guitry seront comblés. Le décor est dressé, élégant, raffiné auquel il ne manque aucun détail, ni le guéridon Art déco, ni le vase en opaline, ni le bouquet de roses rouges. Le texte de cette pièce, une des moins connues de Guitry, savoureux et brillant propose, en cinq actes, une réflexion sur les relations amoureuses et pose un regard sur le fonctionnement de cet étrange animal qu’est l’être humain.
Les comédiens distillent avec une discrète efficacité les répliques acérées avec parfois une nonchalance bienvenue. Alors qu’on regarde avec plaisir le spectacle qui se déroule sur le plateau, respectueux à la lettre de l’esprit de Guitry, on se prend à rêver d’autre chose.

Et si un jour, un jeune metteur en scène inventif, prenait le large, sortait de l’ornière et décidait de bousculer le défilé de ces répliques en ordre rangé, figées dans le respect obligé de cette langue à la fois précieuse et audacieuse.
Les textes de Guitry tiennent-ils en otage, depuis des décennies les mise en scène toujours de la même tenue, toujours élégantes, raffinées et qui ne sont là que pour servir les répliques dans une tonalité générale sans surprises ?
Attendons, au début de la saison prochaine, au théâtre Gérard Philipe à Saint- Denis, la mise en scène décoiffante de "Toa" imaginée par Thomas Jolly pour vérifier qu’on peut, avec un texte de Guitry, sortir de l’ornière des mise en scène conventionnelles…
Ceci dit, le "Je t’aime" que donne le Théâtre 14 en ce moment n’est pas désagréable à regarder, loin de là…
En tous cas, le public en ressort joyeux.
Francis Dubois

Théâtre 14 - JM Serreau,
20 avenue Marc Sangnier
75 014 Paris
Réservation 01 45 45 49 77

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La valse d’Icare »
    Un musicien qui s’est perdu dans le succès se retrouve au chevet de son fils, plongé dans le coma, et se retourne sur les années qui viennent de s’écouler. Fuyant un père plongé dans ses maquettes... Lire la suite (14 décembre)
  • « Au café Maupassant »
    Quoi de mieux qu’une brasserie pour observer les hommes et les femmes, écouter leurs dialogues, percevoir leurs mesquineries, leurs désirs, leurs angoisses, surtout quand on le fait en compagnie de... Lire la suite (13 décembre)
  • « Granma, les trombones de La Havane »
    Cuba a fêté cette année le soixantième anniversaire de sa Révolution. Désormais, alors que Fidel Castro est mort, que reste-t-il des idéaux et de l’espoir que souleva et soulève encore cette révolution,... Lire la suite (12 décembre)
  • "Portrait de Ludmilla en Nina Simone"
    « Portrait de Ludmilla en Nina Simone » est repris du 13 au 21 décembre au Théâtre des Abbesses 31, Rue des Abbesses 75018 Paris - 01 42 74 22 77 https://www.theatredelaville-paris.comLire la suite (11 décembre)
  • « Féministe pour homme »
    Noémie de Lattre n’a pas attendu l’affaire Weinstein et me-too pour parler des femmes et du féminisme dans ses pièces et dans son livre. Et sur ce sujet son spectacle, qui tient du théâtre, du cabaret... Lire la suite (6 décembre)