Actualité théâtrale

au Théâtre Nanterre-Amandiers, jusqu’au 14 février

"Je t’appelle de Paris" Texte et mise en scène de Moussa Sanou

Moussa Sanou est directeur artistique de la Compagnie "Traces Théâtres" au Burkina. En 2008, il joue "Mitterrand et Sankara" de J.L.Martinelli au Théâtre des Amandiers après avoir interprété Créon dans la "Médée" de Max Rouquette.
Moussa Sanou a connu un véritable choc à son arrivée en France et l’idée d’un spectacle à partir de ses observations est née d’une discussion qu’il eut avec Jean-Louis Martinelli au moment de la tournée de "Médée".
Jean-Louis Martinelli lui propose de les mettre en forme et de les raconter sur scène.
"Je t’appelle de Paris" dresse, dans un élan de spontanéité réjouissant, le constat subjectif du fossé existant entre l’Afrique et l’Europe, met en évidence les particularités de ces deux sociétés. Le comportement des parisiens est passé au crible mais l’observation, si elle est amusée, est également sympathique et généreuse.
Créé à l’oral, selon la tradition africaine, le spectacle ne comportait au départ du projet, qu’un seul personnage. Dans sa version définitive, il en compte deux, le deuxième intervenant étant une sorte de double dont la présence redondante confirme le propos et les effets drôles.
Une mise en scène simple permet à la candeur (et à l’acuité) du regard de prendre toute sa mesure. On rit beaucoup et ce spectacle qui convient à un public de collégiens-lycéens devrait pouvoir faire l’objet de discussion et clarifier la notion de différence en terme de société et de culture…

Théâtre Nanterre-Amandiers
7 avenue Pablo Picasso 92022 Nanterre cedex
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 46 14 70 00
www.nanterre-amandiers.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « L’éveil du printemps »
    La pièce de Franck Wedekind fit scandale a son époque (1890) et fut interdite de longues années pour pornographie. Elle offrait un regard osé sur la jeunesse, défendait le désir adolescent et pointait... Lire la suite (16 mars)
  • « Médéa mountains »
    Alima Hamel, la jeune poétesse, musicienne et chanteuse d’origine algérienne évoque ici son histoire personnelle. Elle se souvient du bonheur des vacances familiales quand elle quittait Nantes avec... Lire la suite (12 mars)
  • « Le pays lointain (Un arrangement) »
    C’est l’ultime pièce de Jean-Luc Lagarce mort à 38 ans, en 1995, quelques jours après l’avoir terminée. On y retrouve le thème du retour de l’enfant prodigue parmi les siens. Louis revient, au pays... Lire la suite (11 mars)
  • « Sganarelle ou le cocu imaginaire »
    Dans la jolie salle en bois du théâtre de l’Épée de Bois, la Compagnie Aigle de sable présente une pièce de Molière de 1660 où l’on trouve encore des éléments de la commedia dell’arte mais où Molière... Lire la suite (10 mars)
  • « Le quai de Ouistreham »
    Florence Aubenas, grand reporter, travaillait pour Libération quand elle a été capturée et retenue plusieurs mois en otage en Irak. Après son retour, elle a quitté Libération pour le Nouvel... Lire la suite (8 mars)