Actualité théâtrale

au Théâtre Nanterre-Amandiers, jusqu’au 14 février

"Je t’appelle de Paris" Texte et mise en scène de Moussa Sanou

Moussa Sanou est directeur artistique de la Compagnie "Traces Théâtres" au Burkina. En 2008, il joue "Mitterrand et Sankara" de J.L.Martinelli au Théâtre des Amandiers après avoir interprété Créon dans la "Médée" de Max Rouquette.
Moussa Sanou a connu un véritable choc à son arrivée en France et l’idée d’un spectacle à partir de ses observations est née d’une discussion qu’il eut avec Jean-Louis Martinelli au moment de la tournée de "Médée".
Jean-Louis Martinelli lui propose de les mettre en forme et de les raconter sur scène.
"Je t’appelle de Paris" dresse, dans un élan de spontanéité réjouissant, le constat subjectif du fossé existant entre l’Afrique et l’Europe, met en évidence les particularités de ces deux sociétés. Le comportement des parisiens est passé au crible mais l’observation, si elle est amusée, est également sympathique et généreuse.
Créé à l’oral, selon la tradition africaine, le spectacle ne comportait au départ du projet, qu’un seul personnage. Dans sa version définitive, il en compte deux, le deuxième intervenant étant une sorte de double dont la présence redondante confirme le propos et les effets drôles.
Une mise en scène simple permet à la candeur (et à l’acuité) du regard de prendre toute sa mesure. On rit beaucoup et ce spectacle qui convient à un public de collégiens-lycéens devrait pouvoir faire l’objet de discussion et clarifier la notion de différence en terme de société et de culture…

Théâtre Nanterre-Amandiers
7 avenue Pablo Picasso 92022 Nanterre cedex
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 46 14 70 00
www.nanterre-amandiers.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • Des reprises à signaler
    « Kean » au théâtre de l’Atelier du 5 novembre au 5 janvier à 21h « J’ai des doutes » (François Morel) à La Scala du 5 novembre au 5 janvier, du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 15h « Change me »... Lire la suite (31 octobre)
  • « Un jardin de silence »
    Pour la chanteuse L. (Raphaële Lannadère), Barbara est un port d’attache, celle à qui elle revient toujours après avoir tenté de s’en éloigner, « un spectre bienveillant qui rôde », une amie qui lui parle... Lire la suite (28 octobre)
  • « Des femmes » Texte et mise en scène Régis de Martrin-Donos
    Au fond du plateau nu du Lavoir Moderne Parisien, se détache une silhouette sombre portant un masque à cornes. Les longs cris qui surgissent de cette forme sont ceux de l’enfantement. Et si on... Lire la suite (26 octobre)
  • « Une vie »
    « La vie, ce n’est jamais si bon ni si mauvais qu’on croit » telle semble être la leçon désenchantée que fait entendre la dernière phrase du premier roman de Maupassant paru en 1883, mémorable portrait... Lire la suite (23 octobre)
  • « Un amour sans résistance »
    Autour de la guerre il y a surtout des romans ou des pièces qui exaltent la résistance ou la lâcheté des vaincus. Le roman de Gilles Rozier aborde la question sous un angle différent et beaucoup plus... Lire la suite (22 octobre)