Actualité théâtrale

après l’Athénée - Théâtre Louis-Jouvet

"Julie"

"Mademoiselle Julie", la pièce d’August Strindberg a fait l’objet de nombreuses mises en scène au cours de ces dernières saisons. On se souvient que le rôle fut interprété à l’automne 1983 par Isabelle Adjani avant d’être repris, toujours dans la mise en scène d’Andréas Voutsinas, par Fanny Ardant.
L’histoire se situe à la fin du XIXème siècle dans un château perdu dans la campagne suédoise. C’est la nuit de la Saint Jean, la plus logue de l’année, celle où il est de coutume de danser jusqu’à l’aube. Julie, fille unique du Comte fait irruption dans les cuisines et entraîne Jean dans une danse effrénée avant d’entamer avec lui une conversation qui va les conduire à une attirance contre laquelle ils ne pourront pas lutter.
Plus tard, il réaliseront la portée de leurs actes, elle l’aristocrate et lui le domestique de son père.

photo Gérard Bezard - La République du Centre

Dans le livret qu’il ont extrait de l’œuvre de Strindberg, Luc Bondy et Marie-Louise Biscofberger ont joué la carte de la stylisation. Ils ont ramené le prétexte de la pièce à son essentiel, de même façon qu’ ils ont agi avec les personnages, et cela même si le texte dans sa progression dramatique est respecté à la lettre. Le passage au chant lyrique estompe la psychologie des personnages, les livre sans précaution à leurs pulsions amoureuses. La simplification des articulations du récit, la sécheresse narrative auxquels sont réduits certains événements saillants comme le sacrifice de l’oiseau provoque une sorte d’aridité qui rejaillit sur les sentiments…
La musique tour à tour mélodique, polyphonique ou chromatique est là pour informer le texte et lui donner une épaisseur qui ajoute à la fois au mystère et à la simplification.
"Julie" qui fit un bref passage à l’Athénée-Louis Jouvet sera en tournée :
Le 22 janvier à la Maison de la Culture de Bourges
Le 24 mars au Théâtre Royal de Mons
Le 27 avril à l’Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie
Le 11 mai à La Rampe à Echirolles.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Crise de nerfs »
    Peter Stein a choisi de mettre en scène trois courtes pièces de Tchekhov et de confier à Jacques Weber le rôle principal. Le metteur en scène a choisi de commencer par la pièce la plus sombre, qui... Lire la suite (26 septembre)
  • « Diane self portrait »
    Diane Arbus (1923-1971) est une figure majeure de la photographie de rue du XXème siècle. Fille de commerçants aisés juifs new-yorkais, elle a rencontré à quatorze ans celui qui devint son mari Allan... Lire la suite (25 septembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (25 septembre)
  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)
  • « L’Amérique n’existe pas »
    Un homme, bien seul au milieu de cartons plus ou moins bien empilés, se lance dans un monologue. Il raconte des histoires, il fait naître des personnages comme cet homme qui ne monte jamais dans un... Lire la suite (18 septembre)