Autour du Jazz

Bon anniversaire Joe Haider.

« Keep it Dark », Joe Haider Jazz orchestra

Joe Haider est un des personnages clés de la scène du jazz en Allemagne. Il a longtemps le pianiste « maison » du « Domicile », le club de jazz de Munich. Sont passés là tous les musiciens de jazz qui comptent, Nathan Davis, Johnny Griffin, Booker Ervin pour ne parler que des saxophonistes et ténor de surcroît. Il a aussi fondé, toujours à Munich, une école de jazz et a dirigé la « Swiss Jazz School » sise à Berne. Il s’est installé en Suisse.

Jazz : Joe Haider

Pour fêter comme il se doit ses 80 ans – le 3 janvier 2016 est sa date anniversaire -, il propose cet album, « Keep in Dark » sur le modèle pour être heureux vivons cachés, lui veut rester dans l’ombre… du jazz. Il a réuni à la fois un groupe de jazz plutôt issu des formules de Gil Evans avec trompette, trombone, flûte, tuba, basse et batterie et un quatuor classique, le Kaléidoscope String Quartet pour faire vivre ses compositions. Le résultat n’est pas toujours convaincant mais le plus souvent original. Sans doute par manque de répétitions entre le quartet de cordes et le groupe de jazzmen. Les compostions devraient faire partie du répertoire. Ne nions pas qu’un léger ennui nous gagne de temps en temps. Il manque un engagement plus total pour dépasser la raison et faire surgir la folie, celle du jazz.

Nicolas Béniès.

« Keep it Dark », Joe Haider Jazz orchestra, Double Moon Records distribué par Socadisc.

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • « Mélange de rages »
    Le jazz souffre d’une image étrange dans notre société qui n’accepte plus ni la violence, ni la sauvagerie et voudrait que toutes les relations humaines soient policées, ordonnées, polies – dans tous... Lire la suite (22 février)
  • "Dreaming drums, le monde des batteurs de jazz"
    Noël est passé mais pas le temps des cadeaux. Un livre de photos paru à la fin de l’année veut nous faire rêver. Heureusement ! Il nous fait entrer dans le monde des « batteurs de jazz ».... Lire la suite (14 février)
  • Pour Kurt Weill, des chansons éternelles.
    Qui ne connaît « Mack the Knife », « Moritat » dans la version allemande ? Au moins la version de Louis Armstrong, de Ella Fitzgerald à Berlin en 1961, de Sonny Rollins – dans l’album « Saxophone... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Aretha Franklin, Intégrale 1956-1962
    « Re » - son diminutif – nous quittée cette année en plein mois d’août (le 16 exactement), elle qui n’a jamais voulu passer inaperçue, un comble. Frémeaux et associés a publié ce début d’anthologie... Lire la suite (Décembre 2018)
  • « French Keys », Daniel Goyone
    Daniel Goyone, pianiste et compositeur, a tout d’un illusionniste. Les pièces qu’il propose, comme celles de Morton Feldman – à qui une des compositions est dédiée – se lisent en rupture avec tous les... Lire la suite (Décembre 2018)