Autour du Jazz

Bon anniversaire Joe Haider.

« Keep it Dark », Joe Haider Jazz orchestra

Joe Haider est un des personnages clés de la scène du jazz en Allemagne. Il a longtemps le pianiste « maison » du « Domicile », le club de jazz de Munich. Sont passés là tous les musiciens de jazz qui comptent, Nathan Davis, Johnny Griffin, Booker Ervin pour ne parler que des saxophonistes et ténor de surcroît. Il a aussi fondé, toujours à Munich, une école de jazz et a dirigé la « Swiss Jazz School » sise à Berne. Il s’est installé en Suisse.

Jazz : Joe Haider

Pour fêter comme il se doit ses 80 ans – le 3 janvier 2016 est sa date anniversaire -, il propose cet album, « Keep in Dark » sur le modèle pour être heureux vivons cachés, lui veut rester dans l’ombre… du jazz. Il a réuni à la fois un groupe de jazz plutôt issu des formules de Gil Evans avec trompette, trombone, flûte, tuba, basse et batterie et un quatuor classique, le Kaléidoscope String Quartet pour faire vivre ses compositions. Le résultat n’est pas toujours convaincant mais le plus souvent original. Sans doute par manque de répétitions entre le quartet de cordes et le groupe de jazzmen. Les compostions devraient faire partie du répertoire. Ne nions pas qu’un léger ennui nous gagne de temps en temps. Il manque un engagement plus total pour dépasser la raison et faire surgir la folie, celle du jazz.

Nicolas Béniès.

« Keep it Dark », Joe Haider Jazz orchestra, Double Moon Records distribué par Socadisc.

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • Au revoir, Fats Domino.
    « Fats » Domino, Antoine Dominique pour l’état civil, né le 26 février 1928 à la Nouvelle-Orléans nous quittés le 24 octobre 2017 après avoir résisté vaillamment à Katrina qui n’a pas eu raison ni de lui ni... Lire la suite (16 novembre)
  • « Strictly Strayhorn »
    Un trio, rien qu’un trio pour s’approprier les compositions de Billy Strayhorn, compagnon et alter ego du Duke à son entrée dans l’orchestre en 1938. Billy Strayhorn est un maître du spleen, une sorte... Lire la suite (15 novembre)
  • « Butter in my Brain », Claudia Solal/Benjamin Moussay
    « Butter in my Brain » est un titre qui ne peut qu’interroger. Fernand Raynaud aurait dit « C’est étudier pour », bien évidemment. Un titre original introduit à un monde bizarre, étrange, onirique. Si on... Lire la suite (6 novembre)
  • « Ben Webster, New York – Los Angeles, 1940 – 1962 »
    Qui écoute encore Benjamin Francis Webster ? Le saxophoniste ténor a d’abord appris le violon pour jouer du piano dès l’âge de 11 ans. Il nous reste un enregistrement qui ne nous dit rien de Ben... Lire la suite (4 novembre)
  • Mémoires vivantes
    Frémeaux et associés proposent un travail de mémoire - doublé du plaisir de l’écoute – à travers trois parutions récentes. « De Manhattan à Saint-Germain-des-Prés » fait traverser une décennie... Lire la suite (13 octobre)