Actualité théâtrale

à la Maison de la Poésie, jusqu’au 21 mars

"Kichinev 1903"

Le 7avril 1903, le dernier jour de Pessah qui était aussi le jour de la Pâque orthodoxe, un pogrom a eu lieu à Kichinev en Bessarabie. Une cinquantaine de personnes y ont été massacrées parmi lesquelles des femmes et des enfants et plusieurs centaines d’autres ont été blessées. Ce pogrom suscita à l’époque, une vive réaction dans le monde.
Le poète Haïm Nahman Bialik propose, dans un texte qu’il a écrit, "Dans la ville des massacres ", de le suivre dans une déambulation à travers la ville après le massacre.
Zohar Wexler, comédien et metteur en scène de ce spectacle, a fait à son tour le voyage. Il s’est rendu à Kichinev sur les traces du poème dans la ville d’aujourd’hui. Il s’est mis en quête d’ archives, de photos et d’ouvrages qui lui ont permis de mieux comprendre le poème de Bialik.
C’est aussi pour lui l’occasion de faire un voyage plus intime sur les traces de ses origines, sur les pas de ses grands parents qui vivaient à Kichinev.
Zohar Wexler dit ce texte de Bialik sans avoir recours au moindre effet. Deux projections jumelles sur un mur et sur un rideau soutiennent la parole et servent de décor. Quelques déplacements entre les rangées de sièges suffisent à rendre l’émotion du déchirement et à reprendre cet éternel questionnement sans réponses. Ces crimes horribles dont les victimes sont des innocents n’ont jamais cessé. Massacres, génocides, conflits inter ethniques continuent d’ébranler le monde.
Ce spectacle qui trouve sa profondeur dans sa grande sobriété bénéficie du décor à la fois simple et évocateur d’une cave dans les sous-sols de la Maison de la Poésie.

La Maison de la Poésie
Passage Molière 157 rue Saint-Martin
75003 - Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 54 53 00 / www.maisondelapoesieparis.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)
  • « L’Amérique n’existe pas »
    Un homme, bien seul au milieu de cartons plus ou moins bien empilés, se lance dans un monologue. Il raconte des histoires, il fait naître des personnages comme cet homme qui ne monte jamais dans un... Lire la suite (18 septembre)
  • « À l’abordage »
    Sasha troublée par la beauté d’un jeune homme Ayden arrive avec son amie Carlie dans la communauté où il habite avec un maître à penser charismatique, Kinbote, secondé par sa sœur, Théodora. Kinbote... Lire la suite (18 septembre)
  • « Contes et légendes »
    L’intelligence artificielle est au cœur des recherches scientifiques d’aujourd’hui. Simples remplaçants des hommes pour des tâches répétitives ou dangereuses au départ, on ferait bien aujourd’hui des... Lire la suite (17 septembre)
  • « Où est mon chandail islandais ? »
    Knutte est revenu au village pour l’enterrement de son père. Il n’est pas venu les mains vides, mais les poches pleines de bière, sans compter celles qu’il pourra trouver, ainsi que quelques... Lire la suite (17 septembre)