Actualité théâtrale

Théâtre de la Tempête du 6 septembre au 2 octobre 2016.

"L’École des femmes" de Molière.(Reprise) Mise en scène de Philippe Adrien.

Le théâtre de la Tempête programme, en ce tout début de saison, une reprise de la mise en scène de Philippe Adrien de " L’École des femmes " un spectacle qui avait remporté un franc succès, il y a trois ans et qui, après une longue tournée, retrouve la scène où il a été créé.

Théâtre : L'école des femmes

Dans sa mise en scène, Philippe Adrien n’a pas cherché à innover.

Son souci a été de travailler à une lecture respectueuse et limpide du texte et de faire entendre toute la sauvagerie du propos.

Sa mise en scène rend hommage à l’amour qui illumine la pièce, celui dévorant, destructeur, égoïste mais aussi magnifique d’Arnolphe pour Agnès. Celui, tout frais, ingénu, d’Agnès pour Horace.

Un spectacle vif, intelligent, maîtrisé, interprété avec brio par une distribution haut de gamme, cette " École des femmes " qui joue sur toutes les complexités des personnages conviendra à un jeune public, à tous ceux qui la découvriront comme à ceux qui l’ont déjà vue représenter dans d’autres mises en scène..

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)