Actualité théâtrale

Théâtre de la Tempête du 6 septembre au 2 octobre 2016.

"L’École des femmes" de Molière.(Reprise) Mise en scène de Philippe Adrien.

Le théâtre de la Tempête programme, en ce tout début de saison, une reprise de la mise en scène de Philippe Adrien de " L’École des femmes " un spectacle qui avait remporté un franc succès, il y a trois ans et qui, après une longue tournée, retrouve la scène où il a été créé.

Théâtre : L'école des femmes

Dans sa mise en scène, Philippe Adrien n’a pas cherché à innover.

Son souci a été de travailler à une lecture respectueuse et limpide du texte et de faire entendre toute la sauvagerie du propos.

Sa mise en scène rend hommage à l’amour qui illumine la pièce, celui dévorant, destructeur, égoïste mais aussi magnifique d’Arnolphe pour Agnès. Celui, tout frais, ingénu, d’Agnès pour Horace.

Un spectacle vif, intelligent, maîtrisé, interprété avec brio par une distribution haut de gamme, cette " École des femmes " qui joue sur toutes les complexités des personnages conviendra à un jeune public, à tous ceux qui la découvriront comme à ceux qui l’ont déjà vue représenter dans d’autres mises en scène..

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mélancolie(s) »
    La pièce commence au printemps, au milieu d’une journée magnifique. Le temps est à la fête pour l’anniversaire de Sacha qui est entourée de son mari qu’elle n’aime plus comme avant, d’Olympe sa sœur... Lire la suite (9 décembre)
  • « La fuite ! » Comédie en huit songes de Mikhaïl Boulgakov.
    1920. Les « Russes blancs » sont aux abois. La guerre civile qui a suivi la révolution bolchevique s’est finie en échec. Il ne reste plus à cette population que de fuir et d’aller trouver refuge en... Lire la suite (4 décembre)
  • « Le voyage de D. Cholb »
    En 2013, le comédien, metteur en scène et auteur Bernard Bloch, juif athée de gauche affligé par l’état des relations israélo-palestiniennes, décide de passer quelques jours en Cisjordanie avant d’aller... Lire la suite (3 décembre)
  • « Maîtres anciens »
    On connaît l’art de Thomas Bernhard pour dire sa haine de l’État catholique autrichien et des Autrichiens. Dans son roman Maîtres anciens, qu’adapte et joue seul en scène Nicolas Bouchaud, un... Lire la suite (1er décembre)
  • « Festen »
    Cyril Teste s’est emparé du scénario du film de Thomas Vinterberg, l’a adapté pour le théâtre, sans le trahir en laissant intacte la charge émotionnelle du film. Quand la pièce commence, la salle est... Lire la suite (29 novembre)