Actualité théâtrale

jusqu’au 2 mars

"L’Ingénu" d’après Voltaire au Vingtième Théâtre – partenaire Réduc’snes

L’Ingénu dit avec franchise et sans retenue ce qu’il pense. Au cours d’un voyage à travers le monde, il s’arrête en Bretagne, l’endroit de ses origines. Il y rencontre l’amour, la religion et des représentants marquants de la société française. L’hypocrisie qu’il rencontre aura raison de ses enthousiasmes et les obstacles qui barreront son chemin finiront par le conduire à sa perte.
Spectacle foisonnant aux multiples personnages, l’Ingénu que propose Arnaud Denis est un spectacle de troupe avec une douzaine de comédiens dont l’âge va de dix neuf à quatre-vingts ans. Il s’agit de l’adaptation inédite de Jean Cosmos découpée en quinze tableaux avec des changements de décors à vue et dont la trame narrative est conduite par un personnage qui pourrait être à la fois l’auteur et le metteur en scène.
Œuvre théâtrale complète, l’Ingénu qui va de la comédie légère au drame, par sa force de suggestion, laisse libre l’imagination du spectateur.
Le voyage, thème récurent du spectacle est présent à travers l’étranger, l’autre et l’opposition entre l’être cultivé et le sauvage. Voyage réel à bord d’un bateau ou voyage symbolique quand l’Ingénu rencontre l’amour qui lui sera fatal.
Formé au Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris dans la classe de Dominique Valadié, Arnaud Denis interprète l’Ingénu. Après avoir mis en scène une Cantatrice chauve restée à l’affiche pendant deux années, il crée les Fourberies de Scapin dans lequel il joue Scapin et qui remporte au Théâtre du Lucernaire un succès tant auprès de la critique que du public. Francis Dubois

Vingtième Théâtre
7, rue des Platrières 75 020 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 66 01 13

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)