Actualité musicale, chanson...

Nouveautés Jazz

L’angoisse des fêtes : Le Père Noël existe-t-il ? « my Xmas trax », Alban Darche

A cette question pourrait en répondre une autre, qu’en est-il de la Mère Noël ? Pourquoi le livreur de cadeaux ne serait pas une livreuse ? Comme le faisait remarquer un personnage de film, si les rennes existaient vraiment ce seraient des femelles, les mâles perdent leurs cornes l’hiver arrivant…

Il reste que ces fêtes obligatoires ont un petit – quelquefois grand – côté cafardeux. Le petit papa Noël cher à Tino Rossi, vive le vent et d’autres comptines recèleraient une dimension tragique venant directement du blues ? C’est la démonstration à laquelle se livre Alban Darche, saxophoniste alto et baryton, arrangeur et compositeur de ce « my Xmas trax », une manière de ne pas fêter Noël tout en s’interrogeant sur l’état du monde.

Il fait dialoguer toutes les traditions pour les tirer vers une musique de notre présent. Un présent qui fait basculer nos sociétés.

Avec une ironie certaine – il faut entendre ce « Vive le vent » revu et corrigé – il véhicule des sentiments, des émotions qui reflètent bien notre ambivalence vis-à-vis de ce Père Noël. On voudrait croire à son existence, croire que les miracles sont possibles, croire que la fraternité, la liberté, l’égalité, la démocratie ne sont pas des vains mots et sont autre chose que des mots, que ces valeurs ne sont pas mortes…mais notre environnement, notre réalité démonte cette existence, le plus souvent réduite à l’apparence de la marchandise. Il faut acheter… pour exister… Le Père Noël comme la Mère Noël se trouvent mangés par cette profusion de marchandises…

Ces réflexions viennent au fur et à mesure de l’écoute de cette musique à laquelle on résiste difficilement, d’autant que les références se démultiplient, errent dans ce brouillard neigeux. Alban Darche, un des principaux animateurs de l’association « Le Gros Cube », et ses compagnons – Nathalie Darche, piano, Matthieu Donarier, saxophone ténor et soprano, un des ces musiciens qu’il faut apprécier, François Ripoche, saxophone ténor, Sébastien Boisseau, contrebasse et chercheur de nouveaux sons, Marie-Violaine Cadoret, violon, Christophe Lavergne, batterie, Anne Magouët, vocaliste proche du classique, des chœurs de l’Église mais aussi des cours de récré avec un zeste d’Irlande, et Geoffroy Tamisier à la trompette – réussissent là un tour de force. A consommer sans modération à toutes les fêtes obligatoires.

Nicolas Béniès.

« my Xmas trax », Alban Darche, pépins&plume, www.pepinsetplume.com pour tout renseignement.

Autres articles de la rubrique Actualité musicale, chanson...

  • « L’affaire Moussorgsky »
    Lorsqu’il était enfant, Alain Pierre, fondateur du septet de jazz Les 5000 doigts du Docteur K et directeur musical de ce spectacle, avait dans sa chambre un tourne-disque et des disques. Il en... Lire la suite (25 septembre)
  • La longue mémoire...
    "Le soir, je délivrais des mots de ma mémoire Que j’avais embarqués sur un grand crayon gris ; Ils respiraient encore la fureur de l’histoire Et, sur mon papier blanc ils se sont assoupis..." Sous... Lire la suite (4 mars)
  • L’intégrale Serizier
    Si vous avez manqué en janvier 2018, cet hommage à Jacques Serizier, présenté alors chez nos amis du regretté Théâtre de la Vieille Grille, ou si vous souhaitez retrouver cette présentation... Lire la suite (17 janvier)
  • « Jeanne Plante est chafouin »
    Jeanne Plante écrit paroles et musiques de ses chansons et les chante. Elle est aussi comédienne et s’est illustrée en 2016 dans un spectacle pour enfants Farces et attrapes , qui tourne encore en... Lire la suite (Décembre 2018)
  • « Bohème, notre jeunesse »
    La version française de La Bohème de Puccini est très liée à l’Opéra Comique. En 1898, moins de deux ans après sa création en italien à Turin, elle y fut représentée dans une version française approuvée... Lire la suite (Juillet 2018)