Actualité théâtrale

Au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, jusqu’au 28 mars

"L’arbre d’amour" Textes d’Henri Gougaud. Mise en espace, scénographies et marionnettes, Ezéquiel Garcia-Romeu

"Les contes ne parlent pas du monde de l’enfance, mais de l’enfance du monde" dit Henri Gougaud, magistral et modeste conteur.
Sur le plateau de la petite salle du Théâtre d’Aubervilliers, deux tables, un dispositif de lumières et quelques marionnettes. D’entrée une complicité s’établit entre le conteur et son comparse marionnettiste, Ezéquiel Garcia-Romeu. Il échangent à voix basse, en aparté, établissant d’emblée entre eux et bientôt avec le public une convivialité souriante, une invitation à partager…
Henri Gougaud a le regard tendre de ceux qui tutoient Dieu sans insolence et qui ne renient pas, loin delà, les jouissances terrestres. Celles qui subsistent et dont les conteurs de notre vingt et unième siècle peuvent encore faire la matière de leur rêverie. Et quand elles viennent à manquer, ils réinventent l’innocence fondamentale qui manque à nos cœurs.
Pour Henri Gougaud, lueur malicieuse dans l’œil, celui qu’il appelle "l’inspirateur du Monde" est celui qui parfume l’air, ravive les couleurs, exalte les paroles, celui qui fait en somme tout le travail divin…
Henri Gougaud nous livre ses contes avec une simplicité toute conviviale. Une légère pointe d’accent accompagne les textes et le moindre geste est animé de la chaleur de l’offre et de l’invitation.
Une bouffée d’air frais. Un vrai régal…
Francis Dubois
Théâtre de la Commune d’Aubervilliers.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 33 16 16
www.theatredelacommune.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)
  • « Comment ça va ? »
    Cette question appelle toujours ou presque la même réponse « Bien » ! Pourtant quand on est une comédienne qui vient d’avoir cinquante ans, qu’on a un mari informaticien au chômage et un fils adolescent... Lire la suite (26 juin)
  • « 107 ans »
    Simon a tout de suite aimé Lucie quand il l’a rencontrée dans la cour de récréation et qu’elle lui a parlé de Jane Austen. Simon, assis à une table devant une feuille de papier, se souvient de Lucie qui,... Lire la suite (26 juin)
  • « La vie de Galilée »
    La pièce, écrite par Brecht en 1938 et retravaillée jusqu’aux années 50, suit la vie de Galilée astronome, mathématicien et physicien italien du XVIIème siècle. Toujours avide de mettre au point de... Lire la suite (17 juin)