Actualité théâtrale

Au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, jusqu’au 28 mars

"L’arbre d’amour" Textes d’Henri Gougaud. Mise en espace, scénographies et marionnettes, Ezéquiel Garcia-Romeu

"Les contes ne parlent pas du monde de l’enfance, mais de l’enfance du monde" dit Henri Gougaud, magistral et modeste conteur.
Sur le plateau de la petite salle du Théâtre d’Aubervilliers, deux tables, un dispositif de lumières et quelques marionnettes. D’entrée une complicité s’établit entre le conteur et son comparse marionnettiste, Ezéquiel Garcia-Romeu. Il échangent à voix basse, en aparté, établissant d’emblée entre eux et bientôt avec le public une convivialité souriante, une invitation à partager…
Henri Gougaud a le regard tendre de ceux qui tutoient Dieu sans insolence et qui ne renient pas, loin delà, les jouissances terrestres. Celles qui subsistent et dont les conteurs de notre vingt et unième siècle peuvent encore faire la matière de leur rêverie. Et quand elles viennent à manquer, ils réinventent l’innocence fondamentale qui manque à nos cœurs.
Pour Henri Gougaud, lueur malicieuse dans l’œil, celui qu’il appelle "l’inspirateur du Monde" est celui qui parfume l’air, ravive les couleurs, exalte les paroles, celui qui fait en somme tout le travail divin…
Henri Gougaud nous livre ses contes avec une simplicité toute conviviale. Une légère pointe d’accent accompagne les textes et le moindre geste est animé de la chaleur de l’offre et de l’invitation.
Une bouffée d’air frais. Un vrai régal…
Francis Dubois
Théâtre de la Commune d’Aubervilliers.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 33 16 16
www.theatredelacommune.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Fanny et Alexandre »
    Les spectateurs finissent de s’installer dans la salle Richelieu et Denis Podalydès s’avance au bord du plateau, vêtu d’un long manteau de scène, pour leur rappeler d’éteindre leurs téléphones... Lire la suite (18 février)
  • « La conférence des oiseaux »
    Il y a quarante ans Jean-Claude Carrière adaptait pour Peter Brook l’un des plus célèbres contes soufi du Persan Farid Uddin Attar (1142-1220). La conférence des oiseaux raconte comment, encouragés... Lire la suite (14 février)
  • « Premier amour »
    Sami Frey reprend cette nouvelle de Samuel Beckett, écrite en 1946, qu’il avait créée il y a dix ans. On y trouve déjà l’image de ces clochards célestes que seront, dans En attendant Godot , Vladimir et... Lire la suite (7 février)
  • « Chance »
    Au secrétariat de ce cabinet d’avocats frappadingue, on ne travaille pas beaucoup, mais on chante et on danse. La secrétaire, rousse et bouclée, est très salsa, l’assistant écrit des plaidoiries en mi... Lire la suite (7 février)
  • « La Dama Boba » ou celle qu’on trouvait idiote
    Au tournant du XVIème et du XVIIème siècle, l’Angleterre avait Shakespeare et l’Espagne Lope de Vega. Son œuvre est aussi foisonnante et complexe que le fut sa vie emplie de conquêtes amoureuses. C’est... Lire la suite (5 février)