Actualité théâtrale

Au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, jusqu’au 28 mars

"L’arbre d’amour" Textes d’Henri Gougaud. Mise en espace, scénographies et marionnettes, Ezéquiel Garcia-Romeu

"Les contes ne parlent pas du monde de l’enfance, mais de l’enfance du monde" dit Henri Gougaud, magistral et modeste conteur.
Sur le plateau de la petite salle du Théâtre d’Aubervilliers, deux tables, un dispositif de lumières et quelques marionnettes. D’entrée une complicité s’établit entre le conteur et son comparse marionnettiste, Ezéquiel Garcia-Romeu. Il échangent à voix basse, en aparté, établissant d’emblée entre eux et bientôt avec le public une convivialité souriante, une invitation à partager…
Henri Gougaud a le regard tendre de ceux qui tutoient Dieu sans insolence et qui ne renient pas, loin delà, les jouissances terrestres. Celles qui subsistent et dont les conteurs de notre vingt et unième siècle peuvent encore faire la matière de leur rêverie. Et quand elles viennent à manquer, ils réinventent l’innocence fondamentale qui manque à nos cœurs.
Pour Henri Gougaud, lueur malicieuse dans l’œil, celui qu’il appelle "l’inspirateur du Monde" est celui qui parfume l’air, ravive les couleurs, exalte les paroles, celui qui fait en somme tout le travail divin…
Henri Gougaud nous livre ses contes avec une simplicité toute conviviale. Une légère pointe d’accent accompagne les textes et le moindre geste est animé de la chaleur de l’offre et de l’invitation.
Une bouffée d’air frais. Un vrai régal…
Francis Dubois
Théâtre de la Commune d’Aubervilliers.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 33 16 16
www.theatredelacommune.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « An Irish story »
    En 1949, Peter O’Farell quitte son pays l’Irlande du Sud à 19 ans pour venir chercher du travail à Londres, emmenant Margaret, sa jeune femme de 16 ans enceinte. Mais la vie à Londres est dure pour... Lire la suite (16 avril)
  • Voyage au bout de la nuit
    « Voyage au bout de la nuit » est repris du 16 avril au 1er juin du mardi au samedi à 21h Théâtre Tristan Bernard 6 rue du Rocher, 75008 Paris Réservations : 01 45 22 08... Lire la suite (12 avril)
  • « L’amour en toutes lettres »
    Dans les années 30, l’Abbé Viollet dirigeait des revues catholiques et s’occupait du courrier des lecteurs. Des hommes et des femmes lui confiaient leurs interrogations, leurs préoccupations, leurs... Lire la suite (12 avril)
  • « Deux mensonges et une vérité »
    Ne dîtes jamais à votre conjoint que vous vous connaissez par cœur, que, après vingt-sept ans de mariage, rien ne peut plus vous surprendre. C’est pourtant l’erreur que commet Philippe, et Catherine... Lire la suite (10 avril)
  • « Les chaises »
    On sort du théâtre de l’Aquarium avec l’impression d’avoir vu pour la première fois cette pièce, pourtant si souvent jouée comme il sied à un classique du XXème siècle. Parce que Ionesco est catalogué... Lire la suite (5 avril)