Éditos

L’arnaque

Après une série d’attaques l’année dernière contre les fonctionnaires (gel des salaires, jour de carence...), après l’annonce récente des suppressions de postes dans l’Éducation nationale, l’exécutif persiste et signe en ciblant maintenant les pensions.
Sur France Inter, jeudi dernier, Jean-Paul Delevoye déclarait à propos de la réforme des retraites : « nous allons avoir des fonctionnaires qui risquent d’être un peu pénalisés parce qu’ils n’ont pas de primes » et plus loin « comment profiter de cette opportunité qu’offre le système pour éventuellement mettre en place une politique de rémunération » [...] « un peu… » [...] « éventuellement… ».
Euphémisme et approximation qui n’augurent rien de bon. Oui, les professeurs seront parmi les grands perdants de cette réforme que rien ne justifie. Ils ont tout à perdre de cette réforme où aucune garantie n’est donnée sur leur future pension, alors même que le système actuel est en équilibre.
Promettre une éventuelle hausse de salaires contre une baisse des pensions, voilà bien un engagement auquel le SNES-FSU ne peut pas souscrire. Nous n’y croyons pas et nous n’en voulons pas.
Notre message est, pour notre part, sans ambiguïté. Notre modèle social, nous le défendrons le 12 novembre, dans la grève et les manifestations.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Il est grand temps !
    La situation sociale, exceptionnelle et évolutive, impose une analyse et des mobilisations à la hauteur des enjeux. Le mouvement social que nous connaissons actuellement, parti de la contestation... Lire la suite (14 décembre)
  • Pouvoir de choix
    Le mouvement des « gilets jaunes », avec toutes ses ambiguïtés, pointe néanmoins un malaise social grandissant, alimenté par les politiques menées ces dernières années et le discours qui les enrobe et... Lire la suite (24 novembre)
  • Se faire entendre
    Des collègues qui massivement dénoncent l’absence de soutien de leur hiérarchie face à la violence et aux incivilités, des chefs d’établissement envoyés en stage commando – pourquoi faire ? – et un... Lire la suite (10 novembre)
  • Assez !
    Ce message, de nombreux professeurs le répètent sur les réseaux sociaux, rendant ainsi visible le quotidien de beaucoup d’entre nous : les difficultés du métier, la violence et le silence de... Lire la suite (27 octobre)
  • Passe-passe
    On savait le ministre de l’Éducation maître dans la communication mais, sur le budget, l’exercice était difficile et la crédibilité du discours vite perdue. Pourtant, Jean-Michel Blanquer avait... Lire la suite (22 septembre)