Actualité théâtrale

« L’emmerdeur du 12 bis » au Lucernaire, Paris, jusqu’au 17 janvier 2009

C’est l’histoire de Juan, un vieil homme que sa fille Frédérique a placé en maison de retraite. Elle vient le voir de temps à autre, mais père et fille ont désappris à se parler. Seules ses promenades avec la jeune stagiaire, Hannah, stimulent le vieil homme et permettront que se renouent les liens entre le père et la fille.
Céline Monsarrat a écrit cette pièce après la canicule de 2003 pour donner à réfléchir sur la place des personnes âgées dans notre société. Elle milite pour qu’elles retrouvent leur place de transmetteurs du passé, sans trop sombrer dans un angélisme qui masquerait les côtés sombres de la vieillesse, le caractère souvent peu aimable des vieillards et le poids des rancœurs familiales. Mais, sur ce sujet grave, la pièce est optimiste, on sourit souvent et à la fin, les trois personnages auront progressé dans l’art de vivre ensemble. La mise en scène de Stella Serfaty est sobre, un fauteuil roulant sur lequel est assis Juan suffit à nous plonger dans l’univers de la maison de retraite. Les trois acteurs sont pleins d’humanité. Albert Delpy donne à Juan une certaine ambiguïté en le faisant osciller d’un personnage de vieillard acariâtre et obstiné à celui d’un homme qui sait qu’il n’est plus maître de sa vie, des moments de petits mensonges à ceux où il prend le risque de révéler ses faiblesses. Alexia Papineschi donne beaucoup de fraîcheur calme au personnage de la jeune stagiaire.
Micheline Rousselet

Le Lucernaire, 53 rue N.D des Champs, 75 006 Paris
Du mardi au samedi 18h30, dimanche 17h
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 44 57 34

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)
  • « Comment ça va ? »
    Cette question appelle toujours ou presque la même réponse « Bien » ! Pourtant quand on est une comédienne qui vient d’avoir cinquante ans, qu’on a un mari informaticien au chômage et un fils adolescent... Lire la suite (26 juin)