Actualité théâtrale

au Théâtre du Rond-Point, jusqu’au 27 juin 2010

"L’impardonnable revue pathétique et dégradante de Monsieur Fau" Mise en scène d’Emmanuel Daumas

Michel Simon ou Arletty pouvaient, entre deux films ou après une série de représentations théâtrales devenir meneurs de Revue. Michel Fau reprend le flambeau. Après avoir joué "La maison de poupée" sur la scène du Théâtre de la Madeleine, le voilà qui propose une revue dans la pure tradition de paillettes, de plumes et d’escalier sur le plateau de la salle Jean Tardieu du Théâtre du Rond-Point. Et si le faste est absent, si la ribambelle de girls et de boys se limite à deux danseurs, si les lumières sont là pour la forme, l’intelligence, la malice et la distance qui accompagnent les différents numéros, compensent largement tous les manques -volontaires- du décor.
Il faut bien sûr saluer le talent de Michel Fau qui sait avec un simple geste, une œillade, un mouvement de jambe restituer et rendre l’essentiel d’un genre tombé en désuétude qui, avec ce petit spectacle sans prétention, retrouve d’une certaine façon ses lettres de noblesse. Jamais il ne grossit le trait et derrière le cabotinage en clin d’œil se profile l’émotion, la malice et l’expression de mélodrame. Nulle démagogie non plus dans un choix de chansons qui va chercher ses titres dans les répertoires de Dalida, Betty Mars ou Georgette Lemaire.
Le plaisir que prend visiblement Michel Fau à chausser les hauts talons, à se vêtir de paillettes et de moire, et à entonner textes sirupeux drôles ou dramatiques en les revisitant, devient très vite communicatif. C’est drôle, c’est savoureux, c’est jubilatoire mais c’est surtout d’une intelligence qui réconcilient avec le-bon-cabotinage. Michel Fau est sans aucun doute un des plus talentueux artistes de sa génération.
Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point
2 bis, avenue Franklin Roosevelt
75 008 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21
www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Rabelais »
    En 1968 Jean-Louis Barrault était prêt à monter à l’Odéon, théâtre qu’il dirigeait, un spectacle sur Rabelais, qui ne s’en tenait pas qu’à Gargantua et Pantagruel mais puisait aussi dans le Tiers, le... Lire la suite (12 décembre)
  • « Jusqu’ici tout va bien »
    Tout le monde a le souvenir d’un de ces repas de Noël où tout part en vrille. À la faveur de ce repas, souvent fort long et bien arrosé censé montrer l’amour que l’on porte à sa famille, il arrive que... Lire la suite (12 décembre)
  • « J’ai des doutes »
    François Morel a eu envie d’aller au paradis rendre visite à Raymond Devos. Cela commence par la petite musique de la chanson Le clown est mort et sur un grand coup de tonnerre Dieu-François Morel... Lire la suite (10 décembre)
  • « Europa (esperanza) »
    Sur une plage d’Alger deux jeunes, Nader et Djamel, 14 ans et 12 ans et demi discutent. Ils voient juste en face « l’Europe lascive Babylone ». De cette Europe ils n’ont qu’une miette, un portable, «... Lire la suite (9 décembre)
  • Des reprises
    La fin de l’homme rouge Reprise à L’Atalante, 10 place Charles Dullin, 75018 Paris du 3 janvier au 3 février Réservations 01 46 06 11 90 Deux parties : Le temps du désenchantement et Dix... Lire la suite (5 décembre)