Actualité théâtrale

Jusqu’au 11 juin au théâtre du Rond-Point

« L’ombre de Stella »

Mylène a passé sa vie dans l’ombre de Stella, une star qui a connu son heure de gloire dans l’immédiat avant-guerre et surtout pendant l’Occupation. Aujourd’hui c’est Mylène qui parle, on la paie pour enregistrer ses mémoires et elle va faire vivre la star, les studios de Joinville, le milieu du cinéma sous l’Occupation et les compromissions qui conduisaient vite à la collaboration. Elle va surtout parler de son rapport à Stella fait d’admiration, d’amour, mais aussi de rancœur et de haine, car l’une, plus ambitieuse, plus jolie, plus séductrice a écrasé l’autre.

Pierre Barillet, auteur avec Jean-Pierre Grédy de pièces qui, telles Fleur de cactus ou Folle Amanda, ont connu un énorme succès et ont offert des rôles en or à des vedettes comme Jacqueline Maillan ou Sophie Desmarets, revient avec cette pièce sur ces stars célèbres sous l’Occupation, ou juste avant, et qui sont aujourd’hui bien oubliées. Il sait ciseler des répliques qui font mouche (« Les années noires (l’Occupation) étaient plutôt pour nous des années roses ») et évoquer, comme en passant, la débâcle de la vieillesse qui signe, pour une actrice, la fin de sa beauté et souvent le début de l’oubli.

Théâtre : L'ombre de Stella

Thierry Harcourt souhaitait dans sa mise en scène peindre cette époque sans artifice. Sur la scène un magnétophone, des bandes magnétiques et une chaise. Seul en scène, Denis d’Arcangelo, l’inénarrable interprète de Madame Raymonde au théâtre, est une émouvante Mylène, passant de l’ombre à la lumière. On oublie qu’il est un homme, il donne à Mylène sa gouaille et son franc-parler. Il a l’humour cruel et triste de celle qui aurait pu réussir comme actrice, jouer et aimer, mais qui s’est laissée enfermer dans la servitude et la rancœur.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 15h30. Relâche les lundis, les 21, 25 mai et le 4 juin

Théâtre du Rond-Point

2 bis avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)