Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

un film de Juan Antonio Bayona

"L’orphelinat" sortie le 5 mars

Présenté à la Semaine de la critique au dernier festival de Cannes et couronné du Grand Prix au festival de Gérardmer, "L’orphelinat" marque la persistance du cinéma fantastique espagnol. L’échine du diable et Le labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro, également producteur de ce film ou Les autres d’Alejandro Amenabar en sont des exemples significatifs.

Premier film de Juan Antonio Bayona, L’orphelinat croise habilement le thème de la maison hantée et celui de Peter Pan.
Trente ans plus tard, Laura, une ancienne orpheline accompagnée de son mari et de son fils adoptif de 7 ans décide de transformer l’orphelinat où elle a grandi en foyer pour enfants handicapés. Mais l’enfant qui joue avec des amis invisibles disparaît et Laura, pour tenter de le retrouver, devra aller au bout de ses hantises.
Plus que les rebondissements, le film est construit sur le principe des poupées gigognes, c’est le climat d’étrangeté que crée la mise en scène -mouvements de caméras qui transforment la maison labyrinthique en lieu de passage entre raison et surnaturel, bande sonore jouant sur la provenance des bruits, effets spéciaux réduits) et le jeu des acteurs. Interprétation à fleur de peau de Géraldine Chaplin dans le rôle d’une voyante et de Belén Rueda (découverte dans Mar adentro d’Amenabar) dans le rôle de la mère qui ne renonce pas.
Un film qui, à coup sûr, comblera les amateurs du genre.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)