Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

un film de Juan Antonio Bayona

"L’orphelinat" sortie le 5 mars

Présenté à la Semaine de la critique au dernier festival de Cannes et couronné du Grand Prix au festival de Gérardmer, "L’orphelinat" marque la persistance du cinéma fantastique espagnol. L’échine du diable et Le labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro, également producteur de ce film ou Les autres d’Alejandro Amenabar en sont des exemples significatifs.

Premier film de Juan Antonio Bayona, L’orphelinat croise habilement le thème de la maison hantée et celui de Peter Pan.
Trente ans plus tard, Laura, une ancienne orpheline accompagnée de son mari et de son fils adoptif de 7 ans décide de transformer l’orphelinat où elle a grandi en foyer pour enfants handicapés. Mais l’enfant qui joue avec des amis invisibles disparaît et Laura, pour tenter de le retrouver, devra aller au bout de ses hantises.
Plus que les rebondissements, le film est construit sur le principe des poupées gigognes, c’est le climat d’étrangeté que crée la mise en scène -mouvements de caméras qui transforment la maison labyrinthique en lieu de passage entre raison et surnaturel, bande sonore jouant sur la provenance des bruits, effets spéciaux réduits) et le jeu des acteurs. Interprétation à fleur de peau de Géraldine Chaplin dans le rôle d’une voyante et de Belén Rueda (découverte dans Mar adentro d’Amenabar) dans le rôle de la mère qui ne renonce pas.
Un film qui, à coup sûr, comblera les amateurs du genre.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Beau joueur »
    L’Aviron Bayonnais Rugby est entré au Top 14 sur les chapeaux de roue, entraîné par le coach charismatique Vincent Etcheto. Mais l’équipe des rugbymen se retrouve au bas du classement dès le mois... Lire la suite (24 juin)
  • « The mountain : une odyssée américaine »
    Aux États-Unis, dans les années 50, le docteur Wallace Fiennes a pris Andy, un jeune homme introverti, comme photographe pour documenter sa méthode de lobotomie de plus en plus controversée. Au fur... Lire la suite (24 juin)
  • « Bixa Travesty »
    Linn de Quebrada est une artiste rappeuse de la banlieue de Sao-Paulo pourvu d’une grande présence scénique, engagée sur le sujet du genre et qui ose affronter avec panache le machisme et... Lire la suite (23 juin)
  • « Yves »
    Jérem, un chanteur de rap met la dernière main à son premier disque qui doit sortir prochainement. C’est alors qu’il fait la rencontre de So, charmante et mystérieuse enquêtrice pour le compte de la... Lire la suite (23 juin)
  • « Noureev »
    Rudolf Noureev, jeune prodige de la danse, est repéré à Moscou comme un élément très prometteur du célèbre ballet du Kirov. Lorsqu’il se retrouve à Paris pour se produire sur la célèbre scène de l’Opéra,... Lire la suite (18 juin)