Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

un film de Juan Antonio Bayona

"L’orphelinat" sortie le 5 mars

Présenté à la Semaine de la critique au dernier festival de Cannes et couronné du Grand Prix au festival de Gérardmer, "L’orphelinat" marque la persistance du cinéma fantastique espagnol. L’échine du diable et Le labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro, également producteur de ce film ou Les autres d’Alejandro Amenabar en sont des exemples significatifs.

Premier film de Juan Antonio Bayona, L’orphelinat croise habilement le thème de la maison hantée et celui de Peter Pan.
Trente ans plus tard, Laura, une ancienne orpheline accompagnée de son mari et de son fils adoptif de 7 ans décide de transformer l’orphelinat où elle a grandi en foyer pour enfants handicapés. Mais l’enfant qui joue avec des amis invisibles disparaît et Laura, pour tenter de le retrouver, devra aller au bout de ses hantises.
Plus que les rebondissements, le film est construit sur le principe des poupées gigognes, c’est le climat d’étrangeté que crée la mise en scène -mouvements de caméras qui transforment la maison labyrinthique en lieu de passage entre raison et surnaturel, bande sonore jouant sur la provenance des bruits, effets spéciaux réduits) et le jeu des acteurs. Interprétation à fleur de peau de Géraldine Chaplin dans le rôle d’une voyante et de Belén Rueda (découverte dans Mar adentro d’Amenabar) dans le rôle de la mère qui ne renonce pas.
Un film qui, à coup sûr, comblera les amateurs du genre.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Le déserteur »
    Quelque part dans le monde où la guerre fait rage. Philippe, un homme fasciné par le personnage et l’univers des films de Charlie Chaplin a fui Montréal pour un Ouest américain aussi sauvage... Lire la suite (22 août)
  • « Haut perchés »
    Une femme et quatre hommes qui se connaissent à peine se retrouvent dans un appartement au dernier étage d’un immeuble qui surplombe Paris. Ils ont en commun d’avoir tous été victimes d’un même... Lire la suite (20 août)
  • « Reza »
    Reza et Fati ont pris la décision de divorcer. La vie commune a fini par lasser Fati et Reza s’est résigné au choix de son épouse tout en caressant l’idée qu’elle reviendrait un jour ou l’autre sur une... Lire la suite (20 août)
  • « Roubaix, une lumière »
    A Roubaix, une nuit de noël. Pour le commissaire Daoud qui sillonne la ville où il a grandi, c’est la routine, voitures brûlées, altercations... Dans son service, vient d’arriver Louis Coterelle,... Lire la suite (19 août)
  • « Nuits magiques »
    Lorsqu’un producteur de films de renom est retrouvé mort au fond du Tibre, les premiers à être soupçonnés du meurtre sont les trois apprentis scénaristes qu’il avait rencontrés au cours d’un dîner et qui... Lire la suite (15 août)