Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Robert Aldrich (USA / RFA)

"L’ultimatum des trois mercenaires" Sortie en salles le 24 avril 2013

Lorsque Robert Aldrich réalise "L’ultimatum des trois mercenaires", il a déjà une belle filmographie à son actif ("En quatrième vitesse", "Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?", "Les douze salopards"...) dont trois westerns avec Burt Lancaster.
En 1977 le traumatisme vietnamien est encore très présent dans les consciences. A "L’ultimatum...", dont le titre original "Twilight’s last gleamin" est tiré de l’hymne américain, succéderont en 1978, "Voyage au bout de l’enfer" et en 79 "Apocalypse now".
Film de politique fiction, dont l’action se situe en 1981, "L’ultimatum des trois mercenaires" raconte la prise d’assaut d’un silo nucléaire par un général rebelle afin d’obliger le président des États-Unis à révéler un document officiel expliquant que la guerre du Vietnam a été totalement inutile.
Ce film profondément pessimiste, mal reçu à sa sortie, fût rapidement amputé d’une heure. Le récit de l’opération terroriste fût resserré et les intrigues politiques évacuées. En France, le métrage distribué sera réduit à 91 minutes transformant le pamphlet en pur film d’action. Quelques gloires de l’âge d’or hollywoodien : Richard Widmark -le chef de l’état major, Charles Durning – le président des Etats-Unis et Joseph Cotten – le secrétaire d’état, donnent la réplique à Burt Lancaster – le général rebelle.
Techniquement, les procédés de suspense utilisés sont d’une grande modernité et font penser à "24h chrono". Séquences montrées en temps réel et utilisation audacieuse du split screen qui sert à donner plusieurs points de vue sur les événements en cours, mais qui mettent en relation les trois huis clos – base secrète, base de l’état major et bureau ovale- où se déroule l’action.

C’est avec plaisir que l’on découvrira la version longue de "L’ultimatum des trois mercenaires" restaurée par Carlotta, qui rend enfin justice à l’un des derniers grands films d’Aldrich.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Zibilla ou la vie zébrée »
    Zibilla est une jeune zèbre qui a été adoptée par des parents chevaux. Dans l’école où elle va et où tous les élèves sont des enfants chevaux, ses rayures sont sujet à de constantes moqueries. Si bien... Lire la suite (12 novembre)
  • « J’aimerais qu’il reste quelque chose »
    « J’aimerais qu’il reste quelque chose », c’est la phrase que prononce une donatrice sans descendant qui vient déposer des documents personnels relatifs à la Shoah dont elle est en possession et qui n’a... Lire la suite (12 novembre)
  • « Le bel été »
    Amed, Mohamed et Wally, réfugiés de Guinée et du Mali ont été recueillis par Robert, Simon et Sophie dans leur maison du bord de la Manche, siège de l’association « des lits solidaires » Ils vont... Lire la suite (11 novembre)
  • « Rendre la justice »
    En France, l’appareil juridique apparaît le plus souvent comme une machine infernale, opaque, mystérieuse, impersonnelle à laquelle il vaut mieux ne pas avoir à faire, qu’il vaut mieux ne pas... Lire la suite (9 novembre)
  • « Noura rêve »
    Jamel a été condamné à une peine de prison ferme pour différents vols, escroqueries et récidives et Noura a demandé le divorce d’autant plus déterminée à retrouver sa liberté qu’entre temps elle a... Lire la suite (9 novembre)