Elections présidentielles 2017

Le SNES-FSU interpelle les candidats

Le SNES-FSU interpelle les candidats aux élections présidentielle et législatives sur l’avenir de l’école, du second degré et de ses personnels. Vous trouverez dans cette page les questions posées et un extrait de nos revendications. Retrouvez sur notre site l’intégralité du dossier (état des lieux, questions et revendications) : www.snes.edu/Election-presidentielle-2017.html et les éventuelles réponses des candidats.

EMPLOIS ET RECRUTEMENT

QUESTIONS AUX CANDIDATS ?

1/ Quelle est votre estimation des besoins en emplois d’enseignants dans le second degré public pour les cinq années à venir (volume, objectifs) ?
2/ Quelle politique comptez-vous mettre en œuvre pour répondre aux besoins du système éducatif et rendre à nouveau attractives les voies menant aux concours (recrutement de personnels titulaires, engagement pluriannuel, vivier de candidats) ?
3/ Quelles sont vos propositions concernant les moyens nécessaires à l’encadrement de la vie scolaire et concernant les personnels qui en ont la charge (notamment CPE, AED) ?

CE QUE DEMANDE LE SNES-FSU

➤ Créer les emplois d’enseignants né - cessaires au desserrement des effectifs en lycée comme en collège.
➤ Donner aux stagiaires un service en responsabilité d’un maximum de 6 heures.
➤ Recréer les 12 000 à 15 000 emplois économisés par la réduction de 4 à 3 ans de la préparation du bac pro.
➤ Renforcer les vies scolaires.
➤ Doubler le nombre de postes aux concours de Psy-ÉN.
➤ Reconstituer un potentiel de remplacement.
➤ Programmer les recrutements sur au moins cinq ans.
➤ Améliorer le fonctionnement des ÉSPÉ.

CONDITIONS DE TRAVAIL

QUESTIONS AUX CANDIDATS ?

1/ Quelles mesures prendrez-vous pour améliorer les conditions de travail des personnels (temps de concertation, alternatives aux méthodes managériales actuelles…) ?
2/Quelle est votre conception de la formation des maîtres (cursus universitaire, articulation des différentes composantes de la formation, place du concours, année de stage post-concours, entrée dans le métier, formation continue) ?
3/ Respecterez-vous la loi du 5 mars 2014 et l’organisation du SPOTLV en deux branches ? Engagerez-vous un plan de reprise par l’État des CIO départementaux ou financés actuellement par des collectivités
4/ Conforterez-vous le rôle éducatif des CPE ?
5/ Que comptez-vous faire pour améliorer la situation des AED et des AES ?

CE QUE DEMANDE LE SNES-FSU

➤ La reconnaissance des personnels – concepteurs de leurs métiers – dans leur travail, le respect de leur statut, de leur qualification et leurs droits.
➤ La transparence des missions des chefs d’établissement.
➤ L’inclusion du travail collectif dans les ORS.
➤ L’intégration, dans la formation initiale, de la formation disciplinaire et d’éléments de pré-professionnalisation.
➤ Une entrée dans le métier progressive et accompagnée.
➤ La relance d’une formation continue répondant aux attentes et aux besoins des personnels.
➤ Une cessation progressive d’activité en fin de carrière.

AUTONOMIE DES ÉTABLISSEMENTS

QUESTIONS AUX CANDIDATS ?

1/ Y a-t-il des domaines pour lesquels vous êtes favorable à un élargissement de l’autonomie des établissements ? Si oui, lesquels ?
2/Dans le cadre de cette autonomie, faut-il selon vous revoir, et si oui dans quel sens, les rôles respectifs du chef d’établissement, du conseil d’administration et des équipes pédagogiques ?
3/ Comptez-vous poursuivre dans l’élargissement des compétences des recteurs au détriment des compétences nationales ?
4/ Êtes-vous favorable au maintien du recrutement des enseignants, des CPE, des Psy-ÉN par concours ? Le chef d’établissement doit-il intervenir dans le choix des personnels amenés à exercer dans l’établissement ?
5/ Êtes-vous favorable à de nouveaux transferts de compétences de l’État vers les collectivités territoriales ? Si oui lesquels ? Et pourquoi ?

CE QUE DEMANDE LE SNES-FSU

➤Maintenir les trois voies de formation, des contenus de formation et des grilles horaires nationales d’enseignement intégrant des dédoublements, la gestion des personnels sous la responsabilité de l’État.
➤ Réorganiser la répartition des compétences entre le chef d’établissement, le CA et les équipes pédagogiques.
➤ Promouvoir la liberté pédagogique individuelle et collective des enseignants.
➤ Évaluer notre système éducatif d’après des critères objectifs.
➤ Faire un bilan des actions hors compétences des collectivités territoriales en matière d’éducation.
➤ Travailler à une refonte de la carte scolaire intégrant les objectifs de mixité sociale.

L’AMBITION DU SECOND DEGRÉ

QUESTIONS AUX CANDIDATS ?

1/Quels sont pour vous les objectifs de la scolarité obligatoire ?
2/ Pensez-vous qu’il soit nécessaire de la prolonger jusqu’à 18 ans ?
3/ Quelles mesures prendrez-vous pour viser partout la mixité scolaire et sociale, réduire les inégalités face aux apprentissages, prévenir et résorber l’échec scolaire ?
4/ Qu’envisagez-vous pour le collège ? Reviendrez-vous sur la réforme de 2016 ? Si oui, comment et avec quels objectifs ?
5/ Comment maintiendrez-vous une diversité des voies et séries au lycée en luttant contre les inégalités et les représentations sociales ?
6/ Quelle politique entendez-vous mener vis-à- vis de l’enseignement privé ?

CE QUE DEMANDE LE SNES-FSU

➤ Un second degré cohérent de la Sixième à la Terminale dans le cadre d’une scolarité obligatoire portée à 18 ans.
➤ Une scolarisation s’appuyant sur les enseignements disciplinaires ayant le souci de démocratiser, c’est-à-dire de lutter contre les inégalités sociales et de genre.
➤ Un baccalauréat conforté, marqueur majeur de la fin de la scolarité obligatoire.
➤ Une orientation repensée développant l’estime de soi, l’envie d’apprendre, de réussir et construire sa place dans la société.
➤ Une formation initiale et continue des personnels améliorée.

CARRIÈRES, SALAIRES, PENSIONS

QUESTIONS AUX CANDIDATS ?

1/ Envisagez-vous une hausse significative de la valeur du point d’indice ? Êtes-vous favorable à l’indexation de cette valeur sur l’inflation ?
2/ Accélérerez-vous la mise en place du protocole PPCR et en comblerez-vous les insuffisances ?
3/ Comment lutterez-vous contre les écarts de rémunérations entre les femmes et les hommes ?
4/ Quelle place accordez-vous aux rémunérations indemnitaires par rapport aux traitements ?
5/ L’évaluation des personnels doit-elle se traduire dans la carrière, dans la rémunération ? Si oui, comment et sous quelle forme ?
6/ Envisagez-vous des mesures d’indexation des pensions de retraite sur les évolutions salariales ?
7/ Quelle politique comptez-vous mener pour résorber la précarité dans le second degré de l’Éducation nationale (accès au statut par titularisation, gestion...) ?

CE QUE DEMANDE LE SNES-FSU

➤ Programmer un plan de rattrapage des salaires.
➤ Faire progressivement du corps des agrégés revalorisé le corps de référence dans le second degré.
➤ Revaloriser les indemnités, intégrer la plupart dans le traitement.
➤ Améliorer le pouvoir d’achat des retraités.
➤ Sécuriser les agents non titulaires.

FORMATION ET APPRENTISSAGE

QUESTIONS AUX CANDIDATS ?

1/ Souhaitez-vous réserver l’apprentissage aux jeunes en situation de difficulté scolaire ou de décrochage ?
2/ Comment éviter les discriminations à l’embauche des jeunes en recherche d’un contrat d’apprentissage ? Et comment l’État peut-il mieux contrôler des formations qui sont de compétences régionales ?
3/Comment limiter les sommes exorbitantes déversées vers l’apprentissage et comment mieux organiser le contrôle de ces financements ?

CE QUE DEMANDE LE SNES-FSU

➤ La garantie par l’État d’une formation pour chaque jeune.
➤ La garantie du même niveau de formation professionnelle, technologique et générale.
➤ La garantie par l’État de la possibilité d’un retour en formation pour tous les jeunes victimes d’une rupture de contrat d’apprentissage.
➤ La non-concurrence entre apprentissage et formations scolaires.
➤ Le droit à poursuite d’études sous statut scolaire ou d’étudiant, quel que soit le mode d’obtention du diplôme, scolaire ou apprenti.

Autres articles de la rubrique Elections présidentielles 2017