Articles parus dans l’US

LGBT L’homophobie : à l’école non plus L’US N° 776 du 17 février 2018

Alors qu’elle devait être
renouvelée chaque année,
la campagne
« L’homophobie
n’a pas sa place à l’école »
,
timidement initiée en 2015 par
le ministère de l’Éducation nationale
n’est toujours pas réactivée.
Pourtant, il y a urgence.
On constate chez les jeunes LGBT
les conséquences des discriminations,
des violences ou du harcèlement :
taux élevé de suicide,
dépression, déscolarisation.
De même, les collègues LGBT
sont nombreuses et nombreux à souffrir
de discrimination dans le cadre de
leur exercice. Il y a nécessité de traiter
de la question de l’homophobie à l’école
car les personnels comme les élèves
peuvent être victimes, témoins, ou
auteurs de ces actes et propos
LGBTphobes.

Concession
La responsabilité de l’institution est
grande : une part non négligeable des
rectorats ne fait même pas référence
à la lutte contre les LGBTphobies ou
aux autres formes de discrimination.
Force est de constater, qu’il y a peu, voire
aucun relais institutionnel pour offrir
une visibilité aux thématiques LGBT
qui restent bien souvent
un point aveugle dans la
communication des académies.
Qu’est-ce qui est fait pour sensibiliser
élèves et personnels, pour donner
des pistes et outils concrets afin de
traiter ces questions ?
Quasiment rien, sauf quand une
équipe d’établissement s’en empare.
Au lieu de prendre le problème à bras-
le-corps, le ministre de l’Éducation
nationale donne des gages à « La Manif
pour Tous » et autres « vigi-gender »
réactionnaires en fustigeant les ABCD
de l’égalité supprimés il y a trois ans,
et en ne donnant pas toute sa place à
la lutte contre les discriminations à
l’école. Les leviers d’action existent, et
le SNES-FSU porte la nécessité d’une
véritable campagne de lutte contre
l’homophobie à l’école,
et notamment au sein du Collectif Éducation
contre les LGBTphobies dont il fait partie.

Aurélia Sarrasin

Autres articles de la rubrique Articles parus dans l’US

  • CIMADE : défendre les étrangers
    La Cimade, association créée en 1939, défend la dignité et les droits des personnes étrangères, quelles que soient leurs origines et leurs convictions. Les bénévoles de La Cimade, 2 800 personnes... Lire la suite (2 avril)
  • Trêve hivernale : reprise des expulsions
    Avec la fin de la trêve hivernale, les expulsions vont reprendre, et de nombreuses familles vont encore se retrouver à la rue. Nos élèves, et parfois aussi nos collègues, sont touchés mais osent... Lire la suite (2 avril)
  • France : l’IVG prise en otage
    Le principal syndicat des gynécologues menace de faire la grève des IVG s’il n’est pas reçu par la ministre de la Santé sur une revendication concernant une assurance. Une énième provocation et... Lire la suite (2 avril)
  • CEDH : Mineurs isolés étrangers en France
    L’UNICEF et dix-huit organisations dénoncent, devant le Conseil d’État, « un recul historique pour les droits des enfants ». Elles pointent du doigt le décret qui durcit les conditions de prise en... Lire la suite (2 avril)
  • Mineur en danger, mobilisation au Havre
    Alpha, jeune guinéen de 17 ans, est en CFA horticulteur ; il a fui son pays pour échapper aux violences familiales. Il est victime de la nouvelle loi « asile »-immigration qui permet de faire... Lire la suite (27 mars)