CLASSE EXCEPTIONNELLE

La CAPN CPE classe exceptionnelle de la 29ème base s’est tenue le mardi 18 juin

Le SNES-FSU a dénoncé une nouvelle fois les conditions de la mise en place de la classe exceptionnelle. La constitution du vivier 1 ne correspond pas du tout aux déroulements de carrière des CPE. Résultat, un contingent de 12 promotions au titre du vivier 1 pour seulement 3 candidatures recevables et donc la perte de 9 promotions. La clef de répartition des promotions entre les deux viviers (80% - 20%) ne correspond pas non plus à la structure de la profession actuellement à la hors-classe et ne permettra même pas de promouvoir les collègues qui cumulent âge avancé et ancienneté dans le 6ème échelon de la hors classe avant leur départ à la retraite. La perte de promotions s’est encore aggravée par rapport à la campagne de 2018. Sur le vivier 2, 41 candidats pour 2 promotions.

Voir déclaration du SNES-FSU :

Nous avons interrogé l’administration sur le nombre de candidatures au vivier 1. Réponse : 29 candidatures dont 26 écartées, le motif principal étant l’absence de pièces justificatives. Nous avons dénoncé le fait que l’administration ne relance pas les collègues pour les pièces manquantes quand autant de promotions sont perdues.
Sur l’échelon spécial, les commissaires paritaires du SNES-FSU ont bataillé (20 minutes de suspension de séance à la demande de l’administration) pour faire prévaloir l’ancienneté dans le corps et dans l’échelon sur l’avis du Recteur et ainsi promouvoir une collègue non promue à l’origine.

Le SNES-FSU revendique la disparition de la distinction entre les deux viviers, et dans l’attente une autre clef de répartition ainsi que l’élargissement des conditions de recevabilité au vivier 1.

Autres articles de la rubrique CLASSE EXCEPTIONNELLE

Dans la rubrique Actualités