Cessation progressive d’activité

La CPA est supprimée !

A compter de janvier 2011, aucune entrée en CPA ne sera possible.

Cette suppression brutale va à l’encontre des besoins.

Toutes les études démontrent l’importance de conditions de travail aménagées pour les fins de carrière enseignantes.

En 2004, seul un certifié sur trois travaillait à temps complet au moment de prendre sa retraite. Derrière le succès du CFA (congé de fin d’activité) et de la CPA (cessation progressive d’activité), il y a bien la difficulté de l’exercice professionnel.

Risques psycho-sociaux et troubles musculo squelettiques affectent aussi les personnels ensaignants et l’allongement obligé des carrières aurait nécessité de revenir à une CPA plus accessible et plus attractive.
C’est le choix inverse qu’ont fait gouvernement et Parlement, malgré les interventions du SNES et de la FSU !

Autres articles de la rubrique Cessation progressive d’activité

  • Service et rémunération
    Deux modalités de CPA : quotité fixe et quotité dégressive. Les deux peuvent être modulées. La quotité de travail choisie peut être adaptée pour les enseignants.Lire la suite (Avril 2008)
  • Surcotisation
    Pour éviter que la durée de la CPA soit décomptée pour la retraite au prorata du temps travaillé dans la durée des services, une option de surcotisation est... Lire la suite (Avril 2008)
  • Fin de la CPA
    Quand partir en retraite lorsque l’on est en CPA ? L’administration peut-elle imposer ce départ ?Lire la suite (Avril 2008)