Actualité théâtrale

"La Cerisaie" d’Anton Tchekhov au Théâtre Sylvia Monfort

Tchekhov est sans doute un des auteurs les plus joués en France et "La Cerisaie", de toutes ses pièces, celle qu’on retrouve le plus souvent à l’affiche de nos théâtres. La raison à cela est évidente. C’est que l’œuvre de Tchekhov reste d’une étonnante actualité. On trouve dans La Cerisaie, les incertitudes qui sont les nôtres aujourd’hui, les difficultés économiques et écologiques qui nous menacent…
Lioubov est une vieille femme lasse. Après plusieurs années d’exil, elle revient en Russie dans sa chère cerisaie. Elle pourrait trouver un répit dans ce même décor auprès de serviteurs fidèles et de ses filles mais les choses ont changé en son absence. Le présent ne ressemble plus au passé et tout n’est plus qu’illusion dans la demeure qui se survit à elle-même.
La propriété est hypothéquée et ne faudra-t-il pas finir par se résoudre à couper les arbres pour construire à la place, des datchas ?
Professeur au Conservatoire de Lyon au début des années 70, directeur du théâtre école de Robert Hossein à Reims avant de diriger le Centre Dramatique National du Nord Pas-de-Calais, Jean-Louis Martin-Barbaz qui fonde et dirige en 1993 "Le Studio" à Asnières-sur-Seine, signe la mise en scène de cette "Cerisaie". Son objectif : former de nouveaux comédiens et créer avec leur participation de nombreux spectacles à la fois au Studio d’Asnières mais également au Théâtre Sylvia Monfort. Parmi ces spectacles, on retient entre autres, à l’affiche ces dernières saisons : La cuisine de Wesker, Occupe toi d’Amélie primé au Festival d’Anjou, Barouf à Chioggia au Théâtre 13…
Avec le Studio, il crée en 1995 le Festival d’Izieu.
Prochainement, il montera Lorenzaccio de Musset au Théâtre de l’Ouest parisien de Boulogne-Billancourt et reprendra sa mise en scène de Britannicus au Théâtre 14.
Le Studio, Centre Dramatique Départemental et Régional de formation, d’insertion et de création propose des ateliers théâtre pour les jeunes amateurs et pour les adultes. Il anime des ateliers de pratique théâtrale dans les écoles et les collèges des villes d’Asnières-sur-seine et de Boulogne Billancourt. Il réalise des cycles de lectures dans les bibliothèques et les musées. Il crée également de petites formes très mobiles qui sont présentées dans des lieux atypiques, du théâtre en appartements ainsi que des contes pour enfants sous La tente aux 1001 histoires.
Francis Dubois

Théâtre Sylvia Monfort
Parc Georges Brassens, 106 rue Brancion 75 015 Paris
http://www.theatresilviamonfort.com/ Réservations au 01 56 08 33 88

et, pour en savoir plus sur le travail de Jean-Louis Martin-Barbaz et de sa compagnie, dont l’avenir est menacé par les réductions budgétaires annoncées pour 2009 :
www.studio-asnieres.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Au café Maupassant »
    Quoi de mieux qu’une brasserie pour observer les hommes et les femmes, écouter leurs dialogues, percevoir leurs mesquineries, leurs désirs, leurs angoisses, surtout quand on le fait en compagnie de... Lire la suite (13 décembre)
  • « Granma, les trombones de La Havane »
    Cuba a fêté cette année le soixantième anniversaire de sa Révolution. Désormais, alors que Fidel Castro est mort, que reste-t-il des idéaux et de l’espoir que souleva et soulève encore cette révolution,... Lire la suite (12 décembre)
  • "Portrait de Ludmilla en Nina Simone"
    « Portrait de Ludmilla en Nina Simone » est repris du 13 au 21 décembre au Théâtre des Abbesses 31, Rue des Abbesses 75018 Paris - 01 42 74 22 77 https://www.theatredelaville-paris.comLire la suite (11 décembre)
  • « Féministe pour homme »
    Noémie de Lattre n’a pas attendu l’affaire Weinstein et me-too pour parler des femmes et du féminisme dans ses pièces et dans son livre. Et sur ce sujet son spectacle, qui tient du théâtre, du cabaret... Lire la suite (6 décembre)
  • « Trois femmes (l’échappée) »
    Joëlle, tout juste diplômée « auxiliaire de vie », vient d’être embauchée comme gardienne de nuit par la fille de la vieille et très riche Madame Chevalier. Celle-ci en vieille dame acariâtre qui n’a... Lire la suite (3 décembre)