Actualité théâtrale

Saison 2014-2015

La Commune d’Aubervilliers Partenaire Réduc’Snes

Marie-José Malis a pris la relève de Didier Bezace à la tête du Centre dramatique national d’Aubervilliers.
L’existence de ce lieu est née de la volonté de Jack Ralite et de Gabriel Garran, tous deux convaincus à juste titre que la banlieue méritait elle aussi la décentralisation dramatique et que les arts de la scène devaient s’adresser à ces espaces de vie dont la vitalité laborieuse, la capacité intense ne pouvaient que s’ajouter de façon bénéfique aux questions « centrales du monde ».
Souhaitons à Marie José Malis, un mandat fructueux, serein et qu’un retour à la raison (et au respect de promesses de campagne électorale) concernant le régime des intermittents du spectacle tels qu’il existait avant les décisions de 2003 lui permette d’avoir les coudées franches et de mener à bien ses projets.
Que les menaces qui planent au-dessus des artistes et techniciens, les décisions assassines passent à la trappe au profit du bon sens et d’orientations raisonnables qui permettent à la culture de continuer à jouer pleinement son rôle.

Cinq artistes associés seront partie-prenante de la programmation 2014-2015 : Alain Badiou philosophe, dramaturge, romancier, penseur politique passionné de mathématiques fondamentales et pour qui le théâtre est un élément important de la pensée.
Jonathan Chatel, traducteur et metteur en scène, spécialiste du théâtre d’Ibsen et directeur du Centre d’Etudes Théâtrales de l’Université de Louvain-la-Neuve en Belgique.
Laurent Chétouane, chimiste de formation converti au théâtre, habitué des grandes scènes allemandes où il a monté les classiques (Müller, Büchner, Schiller, Goethe).
Françoise Lepoix comédienne formée à l’Ecole du Théâtre National de Strasbourg, metteuse en scène d’une vingtaine de spectacles, qui développe des activités pédagogiques tant au sein des grandes écoles nationales qu’en milieu scolaire.
Catherine Umbdenstock formée à l’Ecole Ernst Busch à Berlin, fondatrice de la compagnie Epik hôtel en 2012 et qui a entamé avec " Dom Juan " un cycle Molière qui interroge autant le répertoire théâtral que les valeurs du monde actuel.
Francis Dubois

Programmation - présentation synthétique
Du 24 au 27 septembre " Jérôme Bel " de Jérôme Bel.
Celui qui fut l’assistant de Philippe Decoufflé est devenu aujourd’hui un de nos plus importants chorégraphes.
Celui-ci est un de ses tout premiers spectacles dans lequel il défait la virtuosité technique pour rendre l’émotion loin de la surenchère scénique.

Du 26 septembre au 16 octobre " Hypérion " d’après le roman de Friedrich Hölderlin, mise en scène de Marie-José Malis .
Diversement reçu par la critique et le public lors du Festival 2014, " Hypérion " saura-il faire l’unanimité à Aubervilliers ou bien comme dans la cité papale, continuera-t-il à alimenter les débats ?

La programmation de La Commune débute avec le premier opus du cycle " Pièces d’actualités ".
Du 4 au 16 novembre "Pièce d’actualité N°1 " sous la houlette de Laurent Chétouane. Le spectacle interroge sur le rapport des habitants d’Aubervilliers au théâtre. Qu’attendent-ils de lui et quelle fonction donner à cet art, en ce lieu ?

Du 2 au 14 décembre "Pièce d’actualité N° 2 " .
Maguy Marin sous le titre " La petite Espagne à Aubervilliers " raconte l’histoire de la classe ouvrière à Aubervilliers et plus spécialement celle des ouvriers espagnols qui, dans les années 30 créent " El Hogar de los Espanoles ", un lieu à eux où ils se regroupent autour d’une église, d’un dispensaire et d’un théâtre …
Que sont aujourd’hui devenus les enfants de cette Petite Espagne ?

Du 6 au 17 mai de la" Pièce d’actualité N° 3 ", on ne sait encore rien ; Sinon que ce dernier volet sera imaginé par Olivier Coulon-Jablonka.

Du 19 novembre au 7 décembre " L’Avare, un portrait de famille en ce début de millénaire " de Peter Licht, mise en scène Catherine Umbdenstock .
Cléante veut vivre sa vie avec la belle Marianne. Son projet d’avenir nécessite un capital de départ que lui conteste sa sœur Elise. De plus, l’Avarpagon n’est pas disposé à piocher dans ses économies…

Du 8 au 29 janvier " Viejo, solo y puto " écrit et mis en scène par Sergio Boris.
Dans l’arrière-boutique d’une pharmacie de garde, dans la banlieue de Buenos-Aires David fête le diplôme qu’il vient d’obtenir aux termes de dix années d’études. Mais Evaristo, le frère aîné marginal de David a, depuis longtemps créé une " économie parallèle" et fournit ses amies travesties en amphétamines…

Du 28 janvier au 15 février " Et balancez mes cendres sur Mickey " écrit et mis en scène par Rodrigo Garcia.
Pour Rodrigo Garcia, la poésie est un "sport de combat " une lutte où les mots se joignent aux corps pour mieux riposter.
Société de consommation, individualisme de masse, solitude des villes et artificialité d’une nature en toc sont les thèmes récurrents du spectacle.

Du 10 au 29 mars " Tartuffe ou l’imposteur " de Molière, mise en scène de Benoît Lambert.
La pièce de Molière devenue le symbole de l’hypocrisie et de l’imposture religieuse n’aurait-elle pas aujourd’hui une autre résonnance ?

Du 1er au 16 avril " Cinéma Apollo " d’après Alberto Moravia, adaptation Michel Deutsch et Matthias Langhoff, mise en scène Matthias Langhoff .
Dernière séance au cinéma Apollo .Un homme, peut-être le réalisateur entame une conversation avec la barmaid. C’est ainsi que Matthias Langhoff fait irruption dans " Le mépris " le roman de Moravia passé à la postérité grâce à l’adaptation qu’en fit Jean-Luc Godard pour le cinéma en 1963.

La Commune, Centre Dramatique national d’Aubervilliers n’a pas oublié le jeune public dans sa programmation.
Trois artistes, chacun dans une tonalité différente, abordent la création pour les jeunes spectateurs.

Du 6 au 10 octobre " Un monde idéal " de Patricia Gomis (CM2, 6ème et 5ème)
Une anthropologue sénégalaise aborde le problème des inégalités au moyen d’une pédagogie singulière, plus qu’improbable.

Du 13 au 15 octobre "La planète (ou comment se représenter le monde)" avec Johanna Bah ou Mam Fama ly (Classes de CM1-CM2-6ème)
Une fausse conférence scientifique animée par deux planétologues, détourne les représentations occidentales de la Terre pour nous amener à la regarder et à la penser autrement.

Du 10 au 13 décembre " Trois hommes verts " Mise en scène et dessins Valérie Mréjen (à partir de 6 ans)
Du fond de son lit, un enfant imagine d’étranges visiteurs. Le songe se matérialise et apparaissent sur scène trois extraterrestres. Curieux des objets qui nous entourent, ils découvrent avec nous, d’étranges sonorités.

Du 17 au 21 Mars " Ahmed philosophe " de Damien Houssier (à partir de 10 ans)
Jeune farceur des banlieues, Ahmed invite les enfants au pays des idées.
Ses leçons de philosophie donne à penser sans jamais quitter le domaine de la farce.

MAIS ENCORE :
Partenariat du Centre dramatique national d’Aubervilliers avec des écoles élémentaires, des collèges, des lycées, les universités Paris 3, Paris 8, Paris 10, l’Ecole Nationale supérieure, l’Ecole nationales supérieure des arts décoratifs, Sciences Po, le CRDP, l’Académie de Créteil, L’IEN de la circonscription d’Aubervilliers, les Rectorats de Paris et Créteil …

L’Atelier-Spectacle pour amateurs de Marie-José Malis qui réaffirme la place de la création avec des amateurs dans un Centre dramatique.
Atelier hebdomadaire autour d’une pièce du répertoire. Inscriptions à la rentrée.

La Commune Centre dramatique National Aubervilliers
2, rue Edouard Poisson 93 300 Aubervilliers.

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative 01 48 33 16 16

www.lacommune-aubervilliers.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)
  • « Non, c’est pas ça ! (Treplev Variations) »
    Ils sont trois sur scène, une femme et deux hommes, ils devaient être treize et jouer La mouette , mais l’un d’eux, le metteur en scène probablement, s’est suicidé. Ils ont décidé de continuer le... Lire la suite (7 octobre)