Actualité théâtrale

au Théâtre Aleph, à Ivry, partenaire Réduc’Snes

"La Rosa blanca" et "Kabaret de la dernière chance"

Le théâtre Aleph accueille en octobre
le Théâtre des Quartiers d’Ivry
avec "La Rosa blanca", mise en scène Adel Hakim,
RosaBlanca
Entourée par des gisements de pétrole, l’hacienda "La Rosa Blanca" est la propriété de l’indien Yacinto Yanez. Ses terres, il les cultive et les administre selon les méthodes ancestrales. Mais Yacinto Yanez sait que le premier conflit avec la Compagnie pétrolière américaine lui sera fatal.
On sait dès le départ que le combat entre la puissante Condor Oil, son ambitieux PDG, Chaney Cllins et Yacinto Yanez n’est pas égal et même si on connaît l’issue de l’affaire on est constamment pris par les manœuvres sourdes de la Compagnie pour venir à bout de la paisible résistance du paysan indien.
D’un côté le pétrole, la loi aveugle du profit et de l’autre les derniers résistants d’un monde qui survit, celui où l’homme se confond avec la nature…
Les personnages sont imperméables aux sentiments qu’ils provoquent. L’agitation et les calculs qu’échafaudent les responsables de la Condor Oil pour parvenir à leur fin sont risibles. Les indiens, eux ont la dignité de ceux qui choisissent leur mort.
L’auteur, Bruno Traven, écrivit des livres sous différents pseudonymes et son identité n’a jamais pu être vraiment établie. Il se disait américain (originaire de Chicago en 1890 ?) mais ses œuvres les plus importantes ont été écrites en langue allemande et publiées en Allemagne où il a passé sa jeunesse en écrivant sous le nom de Ret Marut. Ses écrits publiés sous différents pseudonymes ont empêché toutes les tentatives de biographie. On sait qu’il s’installe au Mexique dans les années 20 et qu’il y demeurera jusqu’à sa mort en 1969.

Après des études en lettres et en Théâtre (1972-76) Maryse Aubert, qui est l’auteur de l’adaptation de ce texte et qui l’interprète, assiste plusieurs metteurs en scène, de Strasberg à Philippe Adrien, en passant par Christian Rist et Elisabeth Chailloux. SNES_RosaBianca
Elle aborde également la musique et se forme à la polyphonie avec Giovana Marini et Antonella Talamonti. En 2002, elle fonde sa propre compagnie, La Compagnie K-Mélodie. Elle met en scène "Le tombeau de Virgile" au théâtre Paris-Villette, un spectacle musical polyphonique, et, entre autres, un texte de l’auteur mexicain Juan Rulfo "El llano" ainsi qu’un autre du chilien Luis Sepulveda.

Adel Hakim, qui signe la mise en scène, assure depuis 1992 avec Elisabeth Chailloux la direction du Théâtre des Quartiers d’Ivry, Centre Dramatique National de Val de Marne.
Il mène parallèlement une carrière théâtrale en France et en Amérique latine.
Ce spectacle de grande qualité a été créé au Théâtre Artistic Athévains en mars 2009.

Théâtre Aleph
30 rue Christophe Colomb 94 200 Ivry-sur-Seine (M° Pierre Curie),
Réservations (partenariat Réduc’snes depuis de nombreuses années) tarifs réduits sur présentation de la carte Snes mais sur réservation préalable impérative) : 01 46 70 56 85

Aleph-Kabaret de la dernière chance
Dans ce célèbre lieu créé par Oscar Castro et son équipe, dont nous avons souvent parlé (voir, parmi nos articles précédents ou sur l’ensemble de la démarche du Théâtre Aleph et son histoire), on peut aussi retrouver ou découvrir "Le Kabaret de la dernière chance". 6 représentations du 23 octobre au 7 novembre les vendredis et samedis à 20H30. Tarif unique "spécial CRISE" : 10 € (incluant le spectacle et un plat).

"Le Kabaret de la dernière chance" a été créé en 1985, bien avant l’installation du Théâtre Aleph à Ivry, adaptation du roman insolite –social et surréaliste à la fois- d’Oscar Castro intitulé "La véritable histoire du Kabaret de la dernière chance" (1999). Des aventures étonnantes, humoristiques, picaresques, dans un lieu étrange perdu au cœur du Désert d’ Atacama, au nord du Chili, des nuits ardentes dans l’attente du passage de la comète de Halley… Philippe Laville.

Réservation impérative (en se recommandant du Snes) : 01 46 70 56 85 / 06 08 58 80 29

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)