Actualité théâtrale

à la Maison de la poésie

"La commission centrale de l’enfance" Texte et interprétation, David Lescot. jusqu’au 9 novembre

Lorsqu’il était enfant, David Lescot passait ses vacances d’été dans les colonies que proposait la "Commission centrale de l’enfance", une association tenue par des juifs communistes, créée après la seconde guerre mondiale pour accueillir des orphelins, enfants de disparus.
Dans ce spectacle qu’il a conçu, il livre en vrac et sans nostalgie les souvenirs qu’il garde de ces moments-là. Il les livre tels qu’ils lui sont revenus en mémoire, parfois avec précision, parfois dans une sorte de confusion tâtonnante et nous donne à voir au bout du compte selon ses propres termes une sorte de petit poème épique, scandé, chanté qui fait le va et le vient entre les temps de l’origine et ceux de l’extinction, entre la petite et la grande histoire.
Muni d’une guitare électrique tchécoslovaque rouge des années soixante, avec un dispositif scénique réduit à un ou deux projecteurs, une bascule pour figurer la nuit, ce jeune homme aux multiples talents de musicien, de chanteur et d’auteur nous entraîne dans une atmosphère de cabaret minimaliste.
« La commission centrale de l’enfance » est la reprise du spectacle donné en fin de saison dernière à la Maison de la poésie et que la critique avait unanimement salué.
Auteur, metteur en scène et musicien, David Lescot met en scène ses propres textes dès 1999.
« Les conspirateurs » est sa première pièce. Suivront « L’association » donné en 2002 à l’Aquarium, « L’amélioration » au programme du théâtre du Rond-Point en 2004.
Sa pièce « Un homme en faillite » qu’il met en scène pour la Comédie de Reims, reprise au théâtre de la ville en 2007 obtient le Prix du syndicat national de la critique. Elle sera jouée à Edimbourg et en Allemagne et mise en espace à New-York, Buenos Aires, Stuttgart…
David Lescot enseigne les Arts du Spectacle à l’Université ParisX-Nanterre.
Ses textes sont publiés aux Editions Actes Sud-Papiers.
Francis Dubois

Maison de la Poésie
Passage Molière, 157 rue Saint-Martin 75 003 Paris.
Réservations au 01 44 54 53 00 ou www.maisondelapoesieparis.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La mégère apprivoisée »
    Un jeune homme Lucentio arrive à Padoue avec son valet, aperçoit une jeune fille fort jolie et en tombe amoureux. Mais le père de Bianca a décidé qu’elle ne pourrait se marier que lorsqu’un mari se... Lire la suite (24 janvier)
  • « Dom Juan ou le festin de pierre »
    Une adaptation du mythe de Don Juan et du texte de Molière d’une originalité et d’une force qui éveillent la réflexion et l’émotion. Même si Don Juan est un séducteur habile, il est loin de n’être que... Lire la suite (23 janvier)
  • « Comparution immédiate II : une loterie nationale ? »
    Plusieurs pièces se sont attachées ces derniers mois au spectacle des prétoires. Ce qui s’y passe ressemble souvent à du théâtre, les prévenus comme les avocats, le procureur et les juges se mettant en... Lire la suite (21 janvier)
  • « Le reste vous le connaissez par le cinéma »
    Présentée en juillet dernier au festival d’Avignon, cette version contemporaine des Phéniciennes d’Euripide, écrite par l’auteur britannique Martin Crimp et mise en scène par Daniel Jeanneteau, est... Lire la suite (20 janvier)
  • « Une histoire d’amour »
    Justine sort d’une histoire d’amour avec un garçon et tombe amoureuse de Katia, un amour brûlant. Justine veut un enfant, Katia trop blessée par la vie est très réticente. L’enthousiasme de Justine... Lire la suite (19 janvier)