Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Vadim Jendreyko (Allemagne-Suisse)

"La femme aux 5 éléphants" Sortie en salles le 13 octobre

Ce film au titre mystérieux raconte avec tendresse et sensibilité, le destin exceptionnel et foisonnant de Svletana Geier. Un destin bousculé par l’Histoire dans ses pages les plus noires et marqué par la grande littérature russe. Elle a seize ans quand son père meurt après avoir séjourné dans les camps staliniens, dix neuf ans quand, après l’extermination de 30 000 juifs près de Kiev, elle s’enfuit en Allemagne. Elle fait alors plusieurs rencontres décisives et un apprentissage linguistique pointu qui feront d’elle, depuis les années cinquante, une traductrice émérite et une universitaire de renom.

En 1992, elle entreprend un travail colossal. Il s’agit de la traduction des "5 éléphants" monuments littéraires que sont les romans de Dostoïevski "Crime et châtiment", "L’idiot", "Les démons", "Les frères Karamazov" et "L’adolescent".
Le film dessine les traits de la mémoire de cette femme, en s’installant dans sa maison où elle se partage, avec une passion égale, entre les tâches ménagères et son activité littéraire. Il la suit au cours d’un voyage qu’elle fait en compagnie d’une de ses petites filles jusqu’à Kiev, où elle n’est pas retournée depuis la mort de son père et l’extermination des juifs en 1941.
Des images d’archives interviennent périodiquement qui reflètent les pages d’Histoire dont elle fut témoin et s’intègrent harmonieusement au reste.
A chaque instant de ce film magnifique, que ce soit lorsqu’il observe le moelleux d’une pâte à tarte ou qu’il décortique une phrase d’un chapitre, le regard de cette femme à la fois malin ou chargé d’une lente mélancolie, inspire respect et sympathie. L’œil est bleu, le cheveu immaculé, la silhouette voûtée mais alerte et les silences disent autant que les souvenirs et révélations. Magnifique !
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les petits maîtres du grand hôtel »
    Jacques Deschamps, le réalisateur du film se trouvait à Grenoble où il participait à la commission de sélection des étudiants désirant intégrer le Master de cinéma-documentaire de Lussas, en Ardèche.... Lire la suite (22 septembre)
  • « Ceux qui travaillent »
    Sans diplôme et parti de très bas, devenu à force de volonté cadre supérieur dans une grande compagnie de fret maritime, Franck a de tout temps consacré sa vie au travail. Alors qu’il doit réagir dans... Lire la suite (22 septembre)
  • « Bacarau » 
    En 2016, Kleber Mendonça Filho présentait à Cannes « Aquarius » et brandissait avec son équipe, des pancartes dénonçant ce qu’ils considéraient comme un coup d’État contre la présidente Dilma Rousseff.... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ne croyez surtout pas que je hurle »
    A la suite d’une rupture amoureuse qui l’a mis face à des difficultés financières insurmontables et pour plus de commodités, Franck Beauvais quitte Paris et ses activités cinématographiques déjà... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ma folle semaine avec Tess »
    Sam, onze ans passe ses vacances d’été avec sa famille, sur une idyllique île néerlandaise. Il a pris la décision de s’isoler plusieurs heures par jour pour s’habituer à une solitude dont il compte... Lire la suite (15 septembre)