Actualité théâtrale

Jusqu’au 6 avril les lundis au Théâtre de La Huchette

« La lune en plein jour »

La comédienne, autrice et metteuse en scène Marisa Tomé se penche sur son histoire, une histoire marquée par l’exil, celui de son arrière grand-mère juive polonaise ayant fui la Pologne pour un pays neuf, l’Argentine, celui de sa mère fuyant la dictature militaire argentine en emmenant une petite Marisa de quatre ans vers la France, « pays de la démocratie et des droits de l’homme ». Un accident où elle frôle la mort, écrasée par un camion, sa mobylette coincée entre ses jambes, l’amène à s’interroger sur son mal-être et la conduit à l’écriture de cette ode à la vie. En sublimant par l’humour ses douleurs d’exilée, elle parvient à renouer les morceaux de son existence, l’Argentine à la France et à se débarrasser de ce fardeau « d’être ici quand on est là-bas et là-bas quand on est ici » que décrivent les exilés.

Théâtre : La lune en plein jour

Seule sur la scène occupée par quelques malles toujours prêtes pour un départ ou un retour et une sorte de miroir déformant qui lui renvoie une image trouble de son identité, Marisa Tomé, vêtue de noir, nous parle de cet alien qui s’est installé en elle. Elle décrit avec humour ses visites chez les spécialistes des douleurs de l’âme « de peute en peute, de logue en logue » avec « la chef des peutes » qui lui assène « il s’agit peut-être d’abandonner votre attachement à la douleur de l’exil ». Elle ne se complaît pas dans la douleur et le pathos, elle a une force de vivre qui la porte à prendre le taureau par les cornes, à user de la dérision et de l’humour et à s’accrocher à cette langue française qui lui « flanque une muselière ». D’ici à là-bas, accompagnée de quelques pas de danse espagnole, revus à la française, et de tango bien argentin, elle arrivera à faire le voyage aller et retour lucide, car elle sait que « l’exilé ne peut oublier, il n’y a pas de terre pour enterrer ses souvenirs », mais plus apaisée.

Micheline Rousselet

Les lundis à 20h

Théâtre de La Huchette

23 rue de la Huchette, 75005 Paris

Réservations : 01 43 2638 99 ou reservation@theatre-huchette.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Iphigénie »
    Quand la France a été mise en confinement, Stéphane Braunschweig, directeur du théâtre et metteur en scène, a repensé à la tragédie de Racine, où l’armée des Grecs, en partance pour la guerre de Troie, se... Lire la suite (29 septembre)
  • « Les pieds tanqués »
    Pétanque vient du provençal « pé », pied et « tanca » pieu. Jouer à la pétanque c’est donc jouer aux boules pieds joints et non en prenant de l’élan comme à la lyonnaise. Comme on est en Provence, un... Lire la suite (27 septembre)
  • « Crise de nerfs »
    Peter Stein a choisi de mettre en scène trois courtes pièces de Tchekhov et de confier à Jacques Weber le rôle principal. Le metteur en scène a choisi de commencer par la pièce la plus sombre, qui... Lire la suite (26 septembre)
  • « Diane self portrait »
    Diane Arbus (1923-1971) est une figure majeure de la photographie de rue du XXème siècle. Fille de commerçants aisés juifs new-yorkais, elle a rencontré à quatorze ans celui qui devint son mari Allan... Lire la suite (25 septembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (25 septembre)