Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Srdjan Drogojevic (Serbie & Croatie)

"La parade" Sortie en salles le 16 janvier 2013.

Belgrade 2009. Lorsque Lemon, mercenaire serbe, parrain de la mafia locale et propriétaire d’une entreprise de sécurité œuvrant avec la police dans le démantèlement de camps de roms, voit son pitbull bien-aimé blessé par balle, il se précipite chez Radmilo, le premier vétérinaire trouvé et exige, l’arme au point, un service rapide et efficace.

Mirko, militant homosexuel, amant de Radmilo et metteur en scène de théâtre reconverti dans l’organisation de cérémonies de tous crins, met au point les préparatifs du mariage de Pearl avec Lemon, sans que ce dernier en soit informé.

Une demi-douzaine de militants regroupés autour de Mirko essaient d’organiser une gay pride. Ils sont violemment attaqués par des milices armées et la police refuse d’assurer la sécurité de la manifestation.

Pour satisfaire sa fiancée capricieuse et parce qu’il se sent redevable envers Radmilo de la survie de son chien, Lemon va finalement accepter d’assurer la sécurité de la gay pride avec ses employés.

Ceux-ci refusant, par pure homophobie et par peur d’aller au casse-pipe, Lemon, escorté par le vétérinaire, va se mettre à la recherche d’anciens mercenaires qu’il a combattus lors de la guerre en ex-Yougoslavie pour assurer le service d’ordre de la manifestation.

Car malgré la guerre qui n’apparaît que dans une seule séquence, ceux qui l’ont faite continuent à entretenir des rapports d’amitiés et de se retrouver là où l’on ne les attendrait pas.

Srdjan Drogojevic nous donne à voir une comédie imprévisible, à la tonalité improbable mais complètement convaincante et souvent désopilante.

Il mène son film entre farce et émotion, entre conte fleur-bleu et pamphlet politique pour finalement se confronter à la réalité serbe.

Le film s’achève sur une séquence tournée lors de la gay pride de 2010 qui a réuni un millier de manifestants protégés par 6500 policiers des attaques de 7000 militants néo-nazis.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les Grands voisins. La cité rêvée »
    Maël est un artiste peintre sans papiers, Adrien est luthier et musicien. Eux et d’autres résidents de tous crins et venus de tous les horizons ont donné naissance à une utopie moderne en plein cœur... Lire la suite (14 mai)
  • « The room »
    Kate, elle traductrice et Matt artiste peintre, un couple de trentenaires dans l’impossibilité d’avoir un enfant, lassés d’une existence citadine s’installent dans une maison isolée qu’ils ont achetée... Lire la suite (14 mai)
  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)
  • « Femmes d’Argentine »
    En Argentine l’IVG est interdite et les femmes qui la pratiquent clandestinement peuvent encourir des peines de prison si elles sont dénoncées. Toute hospitalisation pour traiter les séquelles d’un... Lire la suite (10 mars)