Actualité théâtrale

au Théâtre La Bruyère, depuis le 19 avril 2011

"La porte" comédie burlesque de et mise en scène par Antoine Seguin

Tout devait être fin prêt pour la représentation de la pièce dans la petite ville inscrite au calendrier de la tournée. Mais voilà que tout se complique. Le comédien qui devait jouer le majordome est remplacé au pied levé par un artiste polyvalent envoyé par Pôle emploi et la troupe de vieux comédiens qui devaient se répartir les seconds rôles est immobilisée à des kilomètres de là. Il en est de même pour le décor qui suivait.
Que faire ? annuler la représentation ou trouver des solutions bricolées. C’est la seconde solution qu’on adopte. L’artiste polyvalent fabriquera avec les moyen du bord un décor de fortune, le metteur en scène endossera tous les seconds rôle et la grande comédienne dramatique qui tient le haut de l’affiche, et boudait une situation qui la mettait en porte à faux, fera contre mauvaise fortune bon pot.

La pièce n’est pas un chef d’œuvre. Les dialogues n’évitent pas toujours les répliques faciles et la mise en scène n’est pas très maîtrisée mais les situations qui s’ajoutent les unes aux autres constituent peut-être bien un état des lieux du "petit théâtre laborieux" en ce début de millénaire et plus particulièrement de ces troupes sans grands moyens qui continuent à exister grâce à la volonté des artistes qui se démènent pour garder la tête hors de l’eau et continuer à exercer leur métier.
Il aurait peut-être suffi d’un mise en scène un peu plus précise et de prestations de comédiens un peu moins appuyées pour que "La porte" devienne un regard sans égard sur ces entreprises théâtrales hasardeuses dont le dernier atout est de faire rire le public qui n’attend que ça, avec ses maladresses et une démarche approximative.
"La porte" présente le théâtre dans le théâtre et les différents tiroirs de la pièce s’adressent à un public facile qui se contente de peu et auquel il suffit, pour son plaisir, de quelques répliques éculées ou facéties.
Francis Dubois

Théâtre La Bruyère
5 rue La Bruyère 75 009 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 74 76 99

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Féministe pour homme »
    Noémie de Lattre n’a pas attendu l’affaire Weinstein et me-too pour parler des femmes et du féminisme dans ses pièces et dans son livre. Et sur ce sujet son spectacle, qui tient du théâtre, du cabaret... Lire la suite (6 décembre)
  • « Trois femmes (l’échappée) »
    Joëlle, tout juste diplômée « auxiliaire de vie », vient d’être embauchée comme gardienne de nuit par la fille de la vieille et très riche Madame Chevalier. Celle-ci en vieille dame acariâtre qui n’a... Lire la suite (3 décembre)
  • « Dark circus »
    Quel étrange cirque où l’acrobate tombe, où l’homme canon s’envole au-dessus de l’Afrique pour ne plus réapparaître, où le manche d’une guitare devient un dompteur que le lion s’empresse de dévorer et où le... Lire la suite (3 décembre)
  • « Féminines »
    Après Hors la loi, où elle s’attachait à l’histoire des femmes jugées pour avortement à Bobigny dont le procès avait ouvert la voie à la loi légalisant l’avortement, la jeune autrice et metteuse en scène... Lire la suite (2 décembre)
  • « Féminines »
    Après Hors la loi, où elle s’attachait à l’histoire des femmes jugées pour avortement à Bobigny dont le procès avait ouvert la voie à la loi légalisant l’avortement, la jeune autrice et metteuse en scène... Lire la suite (2 décembre)