Actualité théâtrale

Théâtre de la Marionnette à Paris au Théâtre Paris-Villette, jusqu’au 23 décembre

"La tragique histoire du Nécromancien Hieronimo et de son miroir" Pièce de théâtre musical de Georges Aperghis

" La tragique histoire du Nécromancien Hieronimo" est un petit opéra délirant dans lequel apparaissent différentes formes de la représentation au théâtre, des histoires d’amour de référence, depuis la tragédie grecque jusqu’à nos jours.
Le sujet repose sur une fable du 16ème siècle "The spanish Tragedy " qui met en présence sur la scène de nombreux personnages dont les histoires s’entrecroisent. Hieronimo, un vieux maréchal de la maison du Roi d’Espagne, commandite l’assassinat du jeune Andréa dans le but d’attirer l’attention de tous sur l’acte infâme commis par le Prince héritier du Portugal qui sera finalement assassiné des mains de Belimperia, veuve d’Andréa laquelle avait trouvé consolation dans les bras d’Horatio…
La version d’Aperghis fait référence à d’autres histoires d’amour mythiques ou bouffonnes.
Participent au spectacle deux instrumentistes : un violoncelle et un luth. Une comédienne et une chanteuse commentent. Elles incarnent tour à tour les personnages de Bellissima, Dona Elvira, Dona Anna, Leporello ou Arlequin.
Et un homme, le marionnettiste, l’amoureux d’Elvire…
Les ingrédients musicaux de la dramaturgie de l’Opéra, grosse caisse, crécelles, tambour, fouet, machine à vent donnent une nouvelle énergie à cette nouvelle version d’un spectacle qui fut crée par Georges Aperghis en 1971 au Festival d’Avignon. C’est aussi pour l’ensemble "S : I,C" l’occasion d’associer pour la première fois son travail aux techniques de la Marionnette et d’aborder les pièces du répertoire du 20ème siècle.
Georges Aperghis est l’un des fondateurs du théâtre musical. Né à Athènes en 1945, il est considéré comme un artiste inclassable dont l’art se situe entre l’écriture instrumentale ou vocale, le théâtre musical et l’opéra. En 1976, il fonde l’ATEM, atelier théâtre et musique qui associe musiciens et comédiens dont les créations sont directement inspirées d’un travail sur le quotidien de leurs travaux ou sur des faits sociaux passés par les filtres de la poésie, de l’absurde ou du satirique.
Fondé en 1986, l’Ensemble "S : I,C" se compose de 7 musiciens que rassemble leur goût commun pour la musique de chambre. Leur rencontre avec des artistes comme Francis Courtot, Bruno Giner ou Igor Ballereau ont permis des approches différentes d’œuvres du 20ème siècle comme celles de Schoenberg et Feldman, Lachenmann ou Boulez.
Conscients du fait que la musique contemporaine n’est pas, à priori d’un accès facile, l’Ensemble "S : I,C" propose des actions de sensibilisation en milieu scolaire, auprès d’associations culturelles et de particuliers, à domicile…

Théâtre Paris-Villette
Parc de La Villette – 211, avenue Jean-Jaurès 75019 Paris.
Renseignements et réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 64 79 70 ou info@theatredelamarionnette.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • "Le commencement du bonheur"
    Giacomo Léopardi a écrit en 1824 des petites pièces philosophiques, Operette morali, une œuvre tonique, brève et subversive, à contre courant des gesticulations et prétentions stériles d’un genre... Lire la suite (Avril 2008)
  • "Phèdre" de Sénèque
    Sénèque aurait écrit 9 tragédies, toutes inspirées de légendes grecques, dont Agamemnon, Hercule furieux, Hercule sur l’Oeta, Œdipe, Médée –qui est au programme des Amandiers en fin de saison, et que met en... Lire la suite (Avril 2008)
  • "Nathan Le Sage" de Lessing
    Jérusalem, 1187. Le nouveau maître de la ville, le sultan Saladin, en ce temps de Croisades appelle au respect de la foi musulmans, juifs et chrétiens. Les Templiers qui tuent en invoquant Dieu... Lire la suite (Avril 2008)
  • "Sept secondes/ In god we trust" de Falk Richter
    Un pilote de l’armée américaine est suivi dans son quotidien, lequel consiste pour l’essentiel à larguer des bombes sur l’Irak. Il agit avec la concentration et l’application d’un enfant devant ses... Lire la suite (Mars 2008)
  • "Anagrammes pour Faust"
    Certains objets de notre quotidien aspirent comme certains humains à la vie éternelle. C’est le postulat de départ de la pièce. Ce souhait d’éternité nous renvoie à Faust qui, pour ce pouvoir, vendit son... Lire la suite (Mars 2008)