Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Frederico Veiroj (Uruguay-Espagne)

"La vida ùtil" Sortie en salles le 28 mars 2012

Jorge travaille depuis 25 ans à la cinémathèque uruguayenne. Il est célibataire, vit toujours chez ses parents et le cinéma occupe toute sa vie. Quand la cinémathèque est confrontée à des restrictions financières qui menacent ses activités, Jorge doit reconsidérer sa vie. Sa passion pour le cinéma viendra-t-elle à son secours ?

Le fait que les protagonistes de l’histoire soient joués par des gens qui ont véritablement travaillé à la "cinemateca Uruguaya" et non pas par des acteurs professionnels, apportent au récit un goût d’authenticité.

Le discours de Jorge sur " la décadence de l’art de mentir" a été écrit par Mark Twain et c’est celui qu’il a lui-même prononcé devant des étudiants d’Université.

Jorge le dit face à des étudiants, à la manière d’un acteur qui ne maîtriserait pas encore le texte de son monologue.

"La vida ùtil" est un film qui ne ressemble à rien qu’on ait pu voir sur un écran depuis longtemps. Tourné en noir et blanc et format carré, il a toutes les caractéristiques d’un film des années 50 et pourtant, il est d’une modernité étonnante et son personnage principal, sorte de rond de cuir aveugle à tout ce qui n’est pas cinéma, va renaître de lui-même et de sa passion.

L’audace toute en discrétion du réalisateur uruguayen n’aura d’égale que celle de son personnage, pas plus Jacques Tati que Buster Keaton car il ne ressemble qu’à lui-même.

Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les vraies découvertes dans ce domaine.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La femme qui s’est enfuie »
    Seule pour la première fois depuis des années de vie conjugale au cours desquelles elle n’a jamais été séparée de son mari, Garrihee désemparée, va rendre visite à trois de ses anciennes amies. Alors... Lire la suite (28 septembre)
  • « Josep »
    Lorsqu’Aurel, dessinateur de presse, découvre le récit de Georges Bartoli sur la Retirada, illustré par des dessins de son oncle Josep, il est si impressionné par la force du trait qu’il désire faire... Lire la suite (28 septembre)
  • « Les héros ne meurent jamais »
    Par hasard, dans une rue de Paris, un inconnu croit reconnaître en Joachim un soldat mort en Bosnie le 21 août 1983. Or le 21 août 1983 est la date de naissance de Joachim. De plus en plus... Lire la suite (28 septembre)
  • « A cœur battant »
    Julie et Yuval était un couple comme un autre, amoureux, parents d’un beau bébé et vivant à Paris. Mais du jour au lendemain, ils se retrouvent face à la nécessité de vivre séparés. On propose à Yuval... Lire la suite (27 septembre)
  • « Ailleurs »
    Sans doute à le suite d’un accident, un garçon se retrouve suspendu, accroché à la branche d’un arbre par les sangles de son parachute. Délivré de cette posture, il se retrouve seul à tenter de trouver... Lire la suite (23 septembre)