Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Polar

« La voix secrète », Michaël Mention Le retour de Lacenaire.

« Les enfants du Paradis » doit vous servir de boussole. Le film de Prévert et Carné mettait en scène ce Paris des années Louis-Philippe, ce roi-bourgeois de nos livres d’Histoire caricaturé par Daumier sous forme de poire, un roi qui maniait aussi la répression contre les Républicains et les anarchistes. Le film racontait les saltimbanques mais présentait aussi ce criminel étrange aux mœurs révoltantes pour les biens pensants, Lacenaire, poète et écrivain.

Il a laissé des Mémoires sans doute édulcorées par les autorités après mort sur la guillotine.

Michaël Mention, comme c’est un peu la mode, a pris ce personnage pour en faire une figure – brève – de détective privé. Le chef de la sûreté, Allard, devenu l’ami de Lacenaire lui propose de mener l’enquête sur des meurtres d’enfants décapités post mortem. C’est l’occasion, pour l’auteur, de nous faire visiter ce Paris – hiver 1835 - de la pauvreté, des conditions de travail inhumaines, des taudis et de la pègre qui essaie de résister, à sa manière sans parler des bouges et des bordels de luxe. Les « autorités » ne sont pas exemptes de la corruption qui règne en maîtresse face à des populations dépossédées de leur condition d’humain-es.

Polar : La voix secrète

En même temps, Mention livre des extraits du livre de Lacenaire pour rendre un hommage appuyé à l’écrivain. Tout en s’interrogeant sur la censure dont il a fait l’objet, notamment « La voix secrète » vraisemblablement rajouté par les censeurs pour rendre le personnage antipathique. Pour cette raison ou pour une autre, c’est ce titre qui a été retenu, « La voix secrète ».

Un polar historique étrange, à l’intrigue politique du côté de la seconde fin, qui fait voyager dans le temps. Pour s’apercevoir aussi – quoiqu’en pense Mention – que Lacenaire est un peu suranné…

Nicolas Béniès.

« La voix secrète », Michaël Mention, 10/18.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • « Avant l’aube »
    « Avant l’aube » se déroule en 1966. Une jeune femme, 25 ans, enfance chez les Sœurs, sans parents connus, ancienne prostituée devenue l’épouse d’un entrepreneur du bâtiment et maîtresse d’un sénateur,... Lire la suite (13 octobre)
  • « Méthode 15-33 »
    Shannon Kirk, l’auteure, est avocate à Chicago. « Méthode 15-33 », une méthode propre à la jeune femme enlevée, est son premier roman. Le contexte : le trafic lucratif de bébés pour des couples qui ne... Lire la suite (12 octobre)
  • « Les exploits d’Edward Holmes »
    Jean d’Aillon a eu une idée qu’il faut bien qualifier d’intelligente : se servir des intrigues de Conan Doyle et les projetter en plein 15e siècle, en 1422 par exemple, pour ce recueil de nouvelles... Lire la suite (12 octobre)
  • « Écrire pour sauver une vie. Le dossier Louis Till »
    John Edgar Wideman n’écrit pas vraiment des romans. Plutôt des contes qui se passent souvent dans les ghettos noirs de Pittsburgh ou de Philadelphie. Il fait de ses histoires, autobiographiques,... Lire la suite (12 octobre)
  • « Metamorphosis. Houdini, magicien et détective »
    Harry Houdini a été l’un des grands magiciens, illusionnistes de la fin du 19e, début du 20e. Weiss, son nom d’état civil, est un Juif qui fuit les pogroms. Il se forge une réputation en défaisant... Lire la suite (11 octobre)