Actualité théâtrale

Jusqu’au 18 décembre au Théâtre Mouffetard

« Le Horla »

Bien que Maupassant ait sombré dans le délire à la fin de sa vie, avant de mourir de la syphilis à 42 ans, Le Horla a été écrit auparavant, en 1887, à une époque où Maupassant est à l’apogée de son art. On a parfois qualifié Le Horla d’ « autobiographie prémonitoire » car la folie est au centre de l’œuvre, mais le texte est plus riche que cela. Cette folie passe par l’image du double, classique chez tous les auteurs qui ont fait œuvre dans le fantastique, que ce soit Allan Poe ou Jorge Luis Borges. Au cours du temps les interprétations du double se sont enrichies, avec les progrès de la psychanalyse en particulier, et celles du Horla avec elles. On pense à l’étranger qui ici vient du Brésil, à l’autre que l’on craint quand on ne le connaît pas assez, à l’angoisse face à un monde que l’on ne maîtrise pas ou à l’homme terrifié par un futur qu’il pressent menaçant.
Jérémie Le Louël met en scène et interprète le texte. Dans sa mise en scène, il a choisi la simplicité. Le décor nu crée une atmosphère mystérieuse et angoissante avec juste un escabeau, une lampe et une cafetière rouge, hyper-éclairée au point d’en devenir inquiétante. Les éclairages jouent sur l’opposition ombre et lumière du personnage et favorisent cette atmosphère oppressante. Jérémie Le Louël met aussi en œuvre toutes les ressources de sa voix pour servir le texte foisonnant et baroque de Maupassant. D’un ton presque précieux lorsqu’il décrit le paysage qui l’entoure ou le bateau venu du Brésil qui glisse sur le fleuve, il passe à l’affolement panique, au murmure succède l’incantation et le torrent de mots. Les variations de rythme sont brutales et renvoient aux obsessions, aux angoisses et à la folie du personnage. Pour les classes qui étudient ce texte de Maupassant, ce peut être l’occasion du frisson qui donnera le goût d’une relecture.
Micheline Rousselet

Du mercredi au samedi à 19h, le dimanche à 15h
Théâtre Mouffetard
73 rue Mouffetard, 75005 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 31 11 99
www.theatremouffetard.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)