Actualité théâtrale

À partir du 16 janvier au Théâtre Rive gauche

« Le K »

Treize nouvelles qui donnent aux événements banals de la vie quotidienne une dimension fantastique, tantôt inquiétante, tantôt drôlissime. Gregori Baquet les a prises dans Le K de Dino Buzzati, le grand écrivain italien. Il termine justement par la nouvelle éponyme qui raconte l’histoire de Stefano. Toute sa vie il a fui ce qu’il pensait être un monstre, le K . La vieillesse venue il est parti à sa rencontre et celui-ci lui a révélé qu’il l’avait suivi pour lui donner une perle énorme qui lui aurait apporté fortune, amour et paix de l’âme. Mais il est trop tard. On retrouve ce thème dans d’autres nouvelles où le héros passe à côté de sa vie et se retrouve vieux sans s’en apercevoir. Toutes les nouvelles sont empreintes d’ironie sur les surprises que réservent la vie et le temps qui passe ou encore d’autodérision sur l’art de l’écrivain et sur les aléa de la gloire.

Théâtre : Le K

Gregori Baquet et Xavier Jaillard ont adapté et mis en scène treize nouvelles extraites du K . Sur la scène nue, un grand K en bois qui devient bureau ou lit ou k ! Gregori Baquet monologue, faisant vivre les personnages et ceux qui les entourent, enfants qui jouent au parc tandis que la mère tricote, homme qui regarde par la fenêtre les femmes tomber, homme qui regarde dans le jardin les insectes et autres animalcules qui s’entre-dévorent. Il est même Dieu à qui on propose, devis à l’appui présenté sur un grand paperboard, toute la chaîne de la création jusqu’à celle des humains et qui, erreur fatale, hésite mais finit par signer ! Une fois de plus (rappelons qu’il a déjà eu un Molière et y a été nominé plusieurs fois) le comédien nous ensorcelle. On ne le quitte pas des yeux, on s’accroche à sa voix, on attend la suite comme un enfant qui écoute une histoire. Et ces histoires sont surprenantes, déconcertantes, irréalistes voire surréalistes. Mais comme nous avons quitté l’enfance, on s’émerveille sur cet art de philosopher sans avoir l’air d’insister et on y ajoute le frisson de la chute des nouvelles qui sont des petits bijoux dont on se régale longtemps après.

Micheline Rousselet

Du mercredi au samedi à 19h, le dimanche à 17h30

Théâtre Rive Gauche

6 rue de la Gaîté, 75014 Paris

Réservations : 01 43 35 32 31

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • La Maison Maria Casares rouvre
    La Maison Maria Casares rouvre. Du 27 juillet au 20 août du lundi au vendredi à partir de 15h la Maison Maria Casares propose des spectacles en extérieur à Alloue dans les Charentes. De 15h à 18h... Lire la suite (1er août)
  • « Dans la solitude des champs de coton »
    Un dealer et son client se rencontrent ou plutôt deux solitudes s’affrontent. C’est de marchandisation des rapports humains qu’il est question dans la pièce de Bernard-Marie Koltès, mais peut-on... Lire la suite (31 juillet)
  • « Une vie de Gérard en Occident »
    Dans la salle des fêtes de Saint-Jean-des-Oies en Vendée, Gérard attend la visite de Marianne, une députée qui veut rencontrer « des vrais gens ». En l’attendant Gérard parle de sa vie, de sa commune, du... Lire la suite (27 juillet)
  • Le théâtre de la Huchette rouvre le 17 juillet
    Le théâtre de La Huchette rouvre le 17 juillet et présentera tout l’été du mardi au samedi ses deux pièces phares de Ionesco La Cantatrice chauve à 19h La leçon à 20h Renseignements et... Lire la suite (10 juillet)
  • "HEDDA"
    Cette pièce « Hedda » nous l’avions beaucoup aimée et c’est avec plaisir que nous vous invitons à la voir au théâtre de Belleville, 94 rue du Faubourg du Temple 75011 Paris Du mercredi au samedi à... Lire la suite (26 juin)