actualités

Le "Pass Education Numérique" retoqué

Depuis le mois de novembre 2018 une plate-forme en ligne gérée par une "association" prétend s’appuyer sur un partenariat avec l’Académie de Versailles pour délivrer aux personnels des Pass éducation dématérialisés. Ceci implique une inscription avec recueil de données personnelles telles que noms, adresses électroniques, ou encore photographies d’identité numérisées. Le Rectorat de Versailles a fortiori le Ministère de l’Éducation nationale n’ont pourtant pas validé cette démarche.

Le Snes-Fsu s’est saisi de ce dossier, et, ce mardi 12 mars, l’Académie de Versailles a enfin envoyé aux personnels le communiqué suivant :

"Madame, Monsieur,

Dans la continuité d’un prix « Impulsions » académique attribué en 2016, les services académiques ont travaillé avec l’association « Rêves partagés » sur le projet « E-Pass Education » ayant pour objectif de dématérialiser le Pass Education et de faciliter l’organisation de sorties culturelles.

Courant septembre 2018, vous avez pu être destinataire de messages vous invitant à créer votre E-Pass Education sur la plateforme www.e-pass.education. Alors que le projet n’avait pas vocation à être ouvert au public à cette date, ces messages ont été envoyés sans concertation ou information préalable de l’académie. Ces éléments ont été communiqués à l’association.

Par ailleurs, en raison de contraintes juridiques et techniques, le projet n’a pu être mené à son terme et l’académie a décidé de mettre fin au partenariat. Dans ce cadre, il a été demandé l’effacement des données personnelles saisies pour générer un E-Pass sur la plateforme www.e-pass.education.

Seuls les directeurs d’école et les chefs d’établissement dans les collèges et les lycées sont autorisés à délivrer aux personnels le Pass Éducation, qui permet d’accéder gratuitement aux collections permanentes de plus de 160 musées et monuments nationaux.

Toutefois, l’académie de Versailles demeure résolue à poursuivre les efforts engagés en matière de transformation de l’action publique dans l’optique d’une meilleure qualité de service avec toutes les garanties nécessaires sur le plan juridique."

Le Snes-FSU se félicite d’une communication claire en direction de personnels qui ont pu être trompés par l’utilisation abusive de logos de l’Académie de Versailles et du Ministère de l’Éducation nationale. Il déplore que l’encouragement pressant du Ministère à "innover", essentiellement en passant par le numérique, se traduise par ce type d’initiatives, portées par des acteurs aux intérêts peu lisibles (associations ? entreprises ?...)
Le Ministère, pour rester "dans les clous" juridiquement, fait figurer en rouge depuis novembre dernier, sur la page officielle dédiée au Pass Éducation, un avertissement explicite "aucune association ni entreprise n’est habilitée à le délivrer". Pourtant, le site créé par l’association Rêves partagés restant actif, et bénéficiant d’un certain "buzz", et des collègues continuent sans doute à s’inscrire en toute bonne foi.
Attentif au respect des règles juridiques en matière de protection des données, aussi bien celles des élèves que des personnels, le Snes-FSU au niveau national a contacté le Délégué à la Protection des Données (DPD) du ministère, Gilles Braun. Ce dernier nous a indiqué que le ministère avait demandé le retrait immédiat de son logo et des mentions le concernant.
Localement, les représentant·es de la FSU au Comité technique académique de Versailles ont exprimé leur mécontentement quant à la communication brouillonne du Rectorat dans cette affaire. Ils ont ainsi demandé en CTA à l’administration de prendre ses responsabilités en mettant en garde les personnels.

Nous nous félicitons que cela soit enfin chose faite !

Autres articles de la rubrique actualités