Actualité théâtrale

Au Théâtre de la Tempête

"Le Projet Conrad" Jusqu’au 25 octobre

Sur scène, une troupe constituée de comédiens noirs et européens entreprend un travail théâtral à partir de la nouvelle de Joseph Conrad "Un avant-poste du progrès" dans laquelle celui-ci dénonce les prémices de la colonisation en Afrique équatoriale à la fin du XIXè
siècle.
La compagnie commerciale belge mise en place par le Roi Léopold II installe un avant-poste du progrès dont le rôle est de créer des écoles, des hôpitaux mais aussi des églises pour faciliter l’évangélisation des populations. Des actions qui sous des apparences humanitaires ne visent qu’à ouvrir la voie à la colonisation. C’est dans ce contexte que deux européens de la compagnie commerciale l’Anversoise remontent le fleuve Congo avant de débarquer dans un comptoir destiné à la récolte de l’ivoire…
SNES_ProjetConrad Le spectacle s’appelle "Le projet Conrad". Nous sommes en 2008, au moment des primaires américaines puis, un peu plus tard, au moment où Obama, candidat démocrate vient d’être désigné. Le contexte historique, l’élection possible d’un homme noir à la tête des Etats-Unis donne un éclairage supplémentaire au texte de Conrad. De vives discussions s’engagent entre les comédiens alimentant autant qu’elles freinent le travail théâtral. Les sujets qu’aborde la nouvelle de Conrad trouvent toutes sortes de résonances avec les problèmes actuels, l’immigration africaine vers l’Europe qui n’est pas sans rappeler la colonisation, le rejet qu’inspirent les gens de couleur, les retombées du progrès…
Le spectacle se partage en trois parties. La première montre le travail théâtral en train de se faire, les avancées, les reculs, le conflits, les emportements et les embrassades. C’est à la fois drôle et pathétique. La deuxième est le filage du spectacle. Dans la troisième partie, le spectateur assiste tel un témoin indiscret, à un conflit interne au groupe des comédiens.
La mise en scène fluide de Philippe Adrien s’accorde avec une troupe de comédiens tous remarquables de naturel et le texte touche à des sujets tellement actuels et palpables... Il faut relire Joseph Conrad et aller un soir à la Tempête.
Francis Dubois

Théâtre de la Tempête
Création collective d’après Joseph Conrad. Adaptation et mise en scène de Philippe Adrien.
Cartoucherie, Route du Champ de Manœuvre -75 012 Paris
Renseignements et Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 28 36 36

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée »
    Comme chaque semaine le Comte se rend chez la Marquise le jour où elle tient salon. Il craint qu’elle ne soit entourée de la foule habituelle des importuns, mais ce jour-là la météo en a décidé... Lire la suite (14 juin)
  • « L’avare »
    Comme l’a dit Louis Jouvet, ce n’est pas tant une passion de l’argent qui habite Harpagon, qu’une maladie qui le rend stupide, dur et égoïste à un degré magnifique ». C’est ce côté très noir qui habite... Lire la suite (13 juin)
  • « VxH – La voix humaine »
    Une femme attend, seule à côté d’un téléphone, un signe d’amour de celui qui l’a quittée. Elle parle, comprend, l’excuse, s’excuse. Elle aime toujours, s’invente des culpabilités pour ne pas faire face à un... Lire la suite (12 juin)
  • « L’Établi »
    Dans la foulée de mai 1968, des étudiants militants maoïstes choisirent de s’établir en usine pour encourager la création d’un mouvement révolutionnaire au sein de la classe ouvrière. Robert Linhart,... Lire la suite (11 juin)
  • « King Kong Théorie »
    Paru en 2006, l’essai de Virginie Despentes a été présenté comme « un manifeste pour un nouveau féminisme ». Les controverses se déchaînèrent autour du livre où l’auteur parlait du viol qu’elle avait subi... Lire la suite (4 juin)