US Magazine 775 du 23 décembre 2017

Le bac éparpillé façon puzzle

Reçu en audience par P. Mathiot le 17 janvier sur le baccalauréat et le lycée, le SNES-FSU s’inquiète des objectifs poursuivis.

Les élèves devraient construire en partie leur parcours sur la base de leur possible orientation post-bac, anticipée dès la Seconde. Les enseignants seraient les premiers acteurs d’une orientation faisant émerger le projet et les aptitudes de chaque élève. Les lycéens devraient choisir de renforcer certains de leurs enseignements dès le second semestre de Seconde et se décider en fin d’année pour un menu de deux majeures associées à des mineures. Ils pourraient toutefois changer ce menu en fin de Première. Le baccalauréat vient couronner cet échafaudage de cursus individuels, sous une forme réduite avec un contrôle continu dont la forme reste en attente d’arbitrage. Dans ce schéma, les voies disparaissent au profit de combinaisons de modules pensés isolément.
Ce projet complexe a des allures de changement pour le changement, au mépris de la réalité des établissements. On ne voit pas en quoi il améliorerait la préparation des élèves à l’enseignement supérieur, mais on voit bien comment la suppression des voies générale et technologique et l’éclatement des séries compliqueront l’organisation des lycées, des enseignements, et les choix des élèves socialement les plus fragiles.

Claire Guéville

Autres articles de la rubrique US Magazine 775 du 23 décembre 2017

  • 1er février : mobilisation dans les lycées et l’enseignement supérieur
    La FSU, FO, la CGT, SUD-Éducation, l’Unef, le SGL, l’UNL et l’UNL-SD ont publié une tribune commune exigeant l’arrêt de la réforme de l’accès à l’enseignement supérieur, appliquée avant même son adoption... Lire la suite (6 février)
  • Parcoursup, la machine à trier
    La nouvelle plate-forme d’affectation post-bac doit permettre aux élèves de saisir leurs vœux dès le 22 janvier. Elle affiche d’emblée des caractéristiques à la fois bureaucratiques, dissuasives et... Lire la suite (6 février)
  • Plan étudiants, l’épreuve du réel
    Le projet de loi relatif à « l’orientation et à la réussite des étudiants » n’est toujours pas voté mais le plan étudiants qui en découle est d’ores et déjà mis en œuvre. Adopté par les députés en décembre,... Lire la suite (6 février)
  • Incontournable en SVT : l’APBG
    L’Association des professeurs de biologie et géologie (APBG) tient une place centrale dans la communauté des enseignants de Sciences de la vie et de la Terre. Sous un nom délicieusement désuet se... Lire la suite (6 février)
  • Education : un conseil scientifique
    Le ministre de l’Éducation nationale a installé début janvier un conseil scientifique dirigé par le professeur de psychologie cognitive, spécialiste des neurosciences, Stanislas Dehaene. Quelle... Lire la suite (6 février)