Actualité théâtrale

À partir du 26 avril au Théâtre Montparnasse

« Le cas Martin Piche »

Martin Piche souffre d’un mal étrange. Il s’ennuie avec tout le monde et tout le temps, sauf « quand il dort mais là il n’en profite pas beaucoup non plus ! » Poussé par sa femme qui ne supporte plus son état végétatif, il s’est décidé à consulter un psychiatre. Là, Monsieur Piche révèle toute son étrangeté. Il hésite sur tout, s’ennuie dans le travail mais « aime mieux s’ennuyer au travail qu’à ne rien faire » et il a peur d’ennuyer le médecin avec son ennui. À force de s’ennuyer, il n’écoute plus les autres, il développe des techniques pour cacher qu’il a décroché et il oublie tout ce qui l’ennuie, donc tout ! Un tel monument d’ennui attise la curiosité du médecin qui déploie des trésors de sagacité et d’imagination pour tenter d’aider son patient.

Théâtre : Le cas Martin Piche

La pièce, après son succès au festival OFF d’Avignon et au Petit Montparnasse, est reprise dans la grande salle et on le comprend. C’est un plaisant ping-pong de dialogues très drôles, de jeux de mots et de jeux sur les mots, où l’on se plaît à se rappeler Raymond Devos. Quand le médecin l’interroge sur ses distractions, Martin Piche embraye sur sa distraction. L’absurde du comportement de l’un rejoint l’étrangeté des questions de l’autre et Martin Piche semble contaminer le médecin. On passe d’une situation surréaliste à une autre, on glisse du burlesque à l’insolite et du touchant au cruel. Jacques Mougenot, auteur du texte et de comédies à succès, interprète Martin Piche. Il s’ennuie, il est distrait, semble oublier où et pourquoi il est là, puis se reprend, tout en déclarant continuer à s’ennuyer ! Hervé Devolver, metteur en scène de la pièce interprète le médecin. Il cherche, imagine des protocoles, s’adapte aux fantaisies de ce patient, lui donne comprimés et mouchoirs !

Leur duo fonctionne à merveille et l’on s’amuse beaucoup.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 17h

Théâtre Montparnasse

31 rue de la Gaîté, 75014 Paris

Réservations : 01 43 22 77 74

Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Rabelais »
    En 1968 Jean-Louis Barrault était prêt à monter à l’Odéon, théâtre qu’il dirigeait, un spectacle sur Rabelais, qui ne s’en tenait pas qu’à Gargantua et Pantagruel mais puisait aussi dans le Tiers, le... Lire la suite (12 décembre)
  • « Jusqu’ici tout va bien »
    Tout le monde a le souvenir d’un de ces repas de Noël où tout part en vrille. À la faveur de ce repas, souvent fort long et bien arrosé censé montrer l’amour que l’on porte à sa famille, il arrive que... Lire la suite (12 décembre)
  • « J’ai des doutes »
    François Morel a eu envie d’aller au paradis rendre visite à Raymond Devos. Cela commence par la petite musique de la chanson Le clown est mort et sur un grand coup de tonnerre Dieu-François Morel... Lire la suite (10 décembre)
  • « Europa (esperanza) »
    Sur une plage d’Alger deux jeunes, Nader et Djamel, 14 ans et 12 ans et demi discutent. Ils voient juste en face « l’Europe lascive Babylone ». De cette Europe ils n’ont qu’une miette, un portable, «... Lire la suite (9 décembre)
  • Des reprises
    La fin de l’homme rouge Reprise à L’Atalante, 10 place Charles Dullin, 75018 Paris du 3 janvier au 3 février Réservations 01 46 06 11 90 Deux parties : Le temps du désenchantement et Dix... Lire la suite (5 décembre)