Actualité théâtrale

À partir du 26 avril au Théâtre Montparnasse

« Le cas Martin Piche »

Martin Piche souffre d’un mal étrange. Il s’ennuie avec tout le monde et tout le temps, sauf « quand il dort mais là il n’en profite pas beaucoup non plus ! » Poussé par sa femme qui ne supporte plus son état végétatif, il s’est décidé à consulter un psychiatre. Là, Monsieur Piche révèle toute son étrangeté. Il hésite sur tout, s’ennuie dans le travail mais « aime mieux s’ennuyer au travail qu’à ne rien faire » et il a peur d’ennuyer le médecin avec son ennui. À force de s’ennuyer, il n’écoute plus les autres, il développe des techniques pour cacher qu’il a décroché et il oublie tout ce qui l’ennuie, donc tout ! Un tel monument d’ennui attise la curiosité du médecin qui déploie des trésors de sagacité et d’imagination pour tenter d’aider son patient.

Théâtre : Le cas Martin Piche

La pièce, après son succès au festival OFF d’Avignon et au Petit Montparnasse, est reprise dans la grande salle et on le comprend. C’est un plaisant ping-pong de dialogues très drôles, de jeux de mots et de jeux sur les mots, où l’on se plaît à se rappeler Raymond Devos. Quand le médecin l’interroge sur ses distractions, Martin Piche embraye sur sa distraction. L’absurde du comportement de l’un rejoint l’étrangeté des questions de l’autre et Martin Piche semble contaminer le médecin. On passe d’une situation surréaliste à une autre, on glisse du burlesque à l’insolite et du touchant au cruel. Jacques Mougenot, auteur du texte et de comédies à succès, interprète Martin Piche. Il s’ennuie, il est distrait, semble oublier où et pourquoi il est là, puis se reprend, tout en déclarant continuer à s’ennuyer ! Hervé Devolver, metteur en scène de la pièce interprète le médecin. Il cherche, imagine des protocoles, s’adapte aux fantaisies de ce patient, lui donne comprimés et mouchoirs !

Leur duo fonctionne à merveille et l’on s’amuse beaucoup.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 17h

Théâtre Montparnasse

31 rue de la Gaîté, 75014 Paris

Réservations : 01 43 22 77 74

Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Journal à quatre mains »
    Benoîte et Flora Groult ont grandi dans une famille bourgeoise d’intellectuels dans les années 30. Leur parents fréquentent les écrivains et peintres les plus connus, Picasso, Paul Morand, Jouhandeau... Lire la suite (Février 2009)
  • "Les enfants terribles" puis "En attendant Godot"
    "Les enfants terribles", comme toutes les œuvres de Jean Cocteau, repose sur une irréalité apparente qui en révèle à la fois la fragilité et la force. Ce qui caractérise plus encore cette œuvre, c’est... Lire la suite (Février 2009)
  • " Nos enfants nous font peur quand on les croise dans la rue "
    Sur un texte écrit et lu par Ronan Chéneau, des comédiens, danseurs et acrobates nous font sentir l’Afrique que nous croisons chaque jour en France sans toujours y porter une attention particulière.... Lire la suite (Février 2009)
  • « Edgar et sa bonne »
    C’est aujourd’hui la signature du contrat de mariage d’Edgar, un peu coincé entre sa sœur, qui partage son appartement, et sa bonne, Florestine avec qui il entretient une liaison. Celle-ci est... Lire la suite (Février 2009)
  • "Chemise propre et souliers vernis"
    Une présentation de ce très agréable nouveau spectacle de qualité de Jean-Pierre Bodin qui se fit connaître par le succès de son "Banquet de la Sainte-Cécile" (900 représentations depuis 1994), est... Lire la suite (Février 2009)