Actualité théâtrale

au Théâtre du Rond-Point - Jusqu’au 13 novembre

"Le cas de la famille Coleman" Texte et mise en scène de Claudio Tolcachir. Spectacle en argentin surtitré.

Une famille prise dans la tourmente de la misère. Chacun se réfugie dans sa propre coquille pour vivre l’épreuve plutôt que de la combattre. La grand mère, imposante, essaie de garder la tête hors de l’eau, la mère joue les petites filles, les deux garçons sont chômeurs, en attente de rien, la plus jeune fille, la seule qui ait un travail, se dévoue. Les lendemains sont incertains comme l’est le jour-même, puisque l’électricité est coupée et que les placards de la cuisine sont vides. La seule à avoir échappé à la déconfiture générale est la fille aînée. Elle pourrait rompre avec sa famille mais l’élan de solidarité la tient proche et elle est toujours là quand un événement s’ajoute au pire.
La pièce que joue la Compagnie Timbre 4 pourrait n’être que la description haute en couleur de cette famille au bord du gouffre et des relations tendres, violentes ou puériles qui unissent ses membres. Le texte de Claudio Tolcachir nous amène à considérer le mécanisme d’une survie quand la misère est tellement quotidienne, tellement ancrée dans chaque instant que ces personnes ne s’en plaignent jamais, ne s’épanchent pas. Ils sont sous le coup de cette fatalité contre laquelle ils ne vont pas s’élever, contre laquelle ils ne vont même pas tenter de lutter. Mais c’est dans cette autre strate de la misère qu’ils vont puiser les élément vitaux. Les conversations tournent en rond puisqu’il n’y a aucun moyen de sortir de la spirale et c’est cet accommodement et l’énergie que les personnages mettent dans la vacuité qui fournit la matière de la pièce.
On rit, bien sûr. On pense à "Affreux, sales et méchants" d’Ettore Scola mais "Le cas de la famille Coleman" nous amène sur d’autres chemins et la pièce résonne en chacun de nous et précise le contour de cette misère profonde à laquelle sont confrontés de plus en plus d’hommes et de femmes dans le monde.
Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point
2 avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21
www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Dépendances »
    Deux frères, Henri et Tobias se retrouvent dans un appartement vide et un peu délabré qui fut celui de leur famille. Ils attendent leur frère Carl, qui comme d’habitude est en retard, pour décider de... Lire la suite (18 janvier)
  • « Un conte de Noël »
    La metteuse en scène Julie Deliquet a fait des études de cinéma et s’est toujours intéressée au rapport entre théâtre et cinéma, comme elle l’avait si bien montré avec Fanny et Alexandre créé l’an passé... Lire la suite (17 janvier)
  • « La lune en plein jour »
    La comédienne, autrice et metteuse en scène Marisa Tomé se penche sur son histoire, une histoire marquée par l’exil, celui de son arrière grand-mère juive polonaise ayant fui la Pologne pour un pays... Lire la suite (16 janvier)
  • « Rosa Luxemburg Kabarett »
    Pourquoi faire un portrait de la révolutionnaire mythique sauvagement assassinée en janvier 1919 par ces Corps Francs qui annonçaient les S.A et le nazisme à venir ? Parce que ses discours et ses... Lire la suite (14 janvier)
  • « Du ciel tombaient des animaux »
    Quatre dames d’un certain âge sont assises prenant le thé dans un jardin. Aux trois amies s’est jointe une femme, Mrs Jarrett, qui passait dans la rue et qu’elles ont invitée à les rejoindre. Elles... Lire la suite (13 janvier)