Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Polar

« Le contrat Salinger », Adam Langer Écrire oui, mais pour qui ?

Adam Langer est à la fois l’auteur et le personnage principal de ce roman, « Le contrat Salinger » qui transporte des interrogations sur les conséquences de l’écriture, surtout lorsqu’il s’agit de vraies-fausses ou fausses-vraies autobiographies. Pour comprendre le titre, il faut savoir que J.D. Salinger est un auteur qui a suscité l’émoi aux États-Unis. Auteur de « L’attrape-cœurs », un grand roman sur l’adolescence, il s’est refusé pendant une grande partie de sa vie à publier le moindre texte et à éviter toutes les interviews. On dit qu’il a vécu en reclus.

Polar : le contrat Salinger, Adam Langer

Adam Langer risque une hypothétique explication, Salinger aurait continué à écrire pour une seule personne avec l’impossibilité contractuelle de le faire savoir. Il met en scène un autre écrivain, un auteur de polar cette fois, Conner Joyce, victime du même type de contrat. Sauf que son roman sera plus vrai que vrai. Le payeur est aussi un cambrioleur qui se sert des descriptions du romancier pour effectuer le casse. Qui réussit. Tenu au secret, Conner ne peut informer personne même pas sa propre femme qui part…

Adam Langer qui a écrit une autobiographie qui l’a fâché avec sa mère et une grande partie de sa famille se demande si ce n’est pas LA solution, écrire – en étant payé – pour une seule personne…

Une sorte de négation de la fiction qui laisse un peu sceptique sur l’avenir de la littérature… J’avoue ma déception devant cette conclusion…

Nicolas Béniès .

« Le contrat Salinger », Adam Langer, traduit par Emile Didier, 10/18

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • "Le jour d’avant" de Colin Harrison
    Questions éternelles : qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Pourquoi sommes-nous là où nous sommes ? Colin Harrison voudrait mettre du suspense, laisser le lecteur penser qu’il s’agit seulement d’un... Lire la suite (Novembre 2011)
  •  "Embrasse-moi, Judas" de W C Baer
    Le début fait penser à un autre polar qui mêle le fantastique. Un homme se retrouve empoisonné et il a quelques heures pour trouver l’antidote… Ici, Will Christophe Baer dans « Embrasse-moi, Judas »,... Lire la suite (Novembre 2011)
  • Clotilde Vautier
    En 2003, la cinéaste Mariana Otero, dont la dernière oeuvre Entre nos mains est actuellement sur les écrans (voir notre article de présentation avec le calendrier des débats organisés avec la... Lire la suite (Novembre 2010)
  • "Autour du vieux port"
    "Rêver global, rimer local !" ainsi se conclut la postface du nouvel ouvrage de notre collègue Christian Gorelli, "Nouvelle adresse : Le Port" (La petite édition, 74 rue Belle-de-Mai, 13003... Lire la suite (Septembre 2010)
  • "Maldoror"
    Deux lourds rideaux de velours rouge, de chaque côté du plateau, encadrent un écran sur lequel sont projetées des vidéos en rapport à peine décalé avec le sujet de chacun des extraits de chants proposés.... Lire la suite (Juin 2010)