Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film d’Alix Laporte (France)

"Le dernier coup de marteau" Sortie en salles le 11 mars 2015.

Victor 13 ans, déjà rompu aux difficultés de l’existence, vit seul avec sa mère malade dans une roulotte, au bord de la mer. Il doit se rendre chaque jour au collège à pied ou en stop, retrouver chaque soir la demeure vétuste où l’état de sa mère empire.

Sur l’insistance de celle-ci, il se rend un jour à l’Opéra de Montpellier où celui qui est son père, un chef d’orchestre de renommée mondiale, est venu diriger la 6ème symphonie de Mahler.

Il pénètre dans l’établissement, observe d’abord le célèbre maestro de loin puis l’aborde. Pour toute réponse, celui-ci lui signe un chèque qui devrait couvrir les réparations les plus urgentes de la roulotte.

Mais Nadia, la mère de Victor refuse cet argent. Victor retourne alors à l’Opéra restituer le chèque.

A force d’insistance de la part du gamin, le père finit par s’habituer à la présence silencieuse de Victor…

Son projet désormais, lui faire partager sa passion pour la musique…

Cinéma : le dernier coup de marteau

En 2010, Alix Delaporte avait réalisé avec les mêmes comédiens Grégory Gadebois et Clothilde Hesme, " Angèle et Tony " un film singulier dont on retrouve les qualités de ton, de construction et d’interprétation dans " Le dernier coup de marteau ".

Dans son récit, elle fait cohabiter les milieux contrastés de l’opéra, du football et de ces zones de précarité de bord de mer où vivent dans des roulottes, des gens du voyage et d’autres que les aléas de la vie ont marginalisés.

Le lien entre ces différents univers est assuré par le personnage de Victor magnifiquement "habité" par son jeune interprète Romain Paul dont c’est la première apparition au cinéma.

Sa présence charismatique lui donne l’occasion d’une prestation instinctive, juste de bout en bout,qui lui a valu au festival de Venise 2014, le Prix Marcello Mastroianni du jeune acteur.

Le film bat au rythme des allées et venues le long des routes de Victor, entre la caravane du bord de mer (le mauvais état de santé de sa mère, le voisinage chaleureux d’une familles de roms) l’Opéra de Montpellier dont il hante les couloirs avec une audace innocente (sa fascination progressive pour la répétition de la 6ème symphonie de Mahler) , le club de foot où, pour ses qualités, il peut prétendre à une formation qui lui ouvrirait les portes des grands stades.

Le film d’Alix Delaporte est surtout un film de comédiens où Romain Paul se mesure en intensité de jeu à un Grégory Gadebois virtuose au double sens de mot…On connaît l’élégance du talent de Clothilde Hesme. Dans " Le dernier coup de marteau" , elle est une fois de plus parfaite même si la maladie qui la ronge étant la priorité du rôle, elle est soumise à une sorte de passage obligé qui réduit la large étendue de sa palette de comédienne.

La faiblesse du film pourrait bien être dans un scénario à la fois un peu mince et pourtant parfois inutilement chargé (Le cancer de Nadia était-il bien utile ? La générosité de la famille voisine flirte parfois avec l’angélisme). Par contre, tout ce qui touche à l’Opéra et au déroulement des répétitions de la Symphonie est parfaitement filmé et la musique de Mahler quand elle s’invite pour accompagner les autres séquences de la narration, prend une coloration qui force l’émotion.

Il reste encore de nombreuses autres raisons d’aller voir le film d’Alix Delaporte, la photographie, les paysages pré-maritimes de l’arrière-pays de Montpellier et l’atmosphère qui se dégage de ces chemins entre les dunes…

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Lola vers la mer »
    Lorsque Lola, jeune fille transgenre de dix huit ans est sur le point de se faire opérer, que la phase finale de sa transformation est imminente, sa mère qui l’avait toujours soutenue dans sa... Lire la suite (7 décembre)
  • « Les envoûtés »
    La directrice du magazine où Coline n’a jusque là écrit que sur des romans récemment parus lui propose de se charger de la rubrique « Le récit du mois ». Pour cela, elle doit rejoindre dans la maison au... Lire la suite (7 décembre)
  • « Un été à Changsha »
    Dans l’été caniculaire de Changsha, ville située au cœur de la Chine, l’inspecteur Bin enquête sur une drôle d’histoire, la disparition d’un jeune homme dont on a retrouvé le bras sur les bords de la... Lire la suite (3 décembre)
  • « Seules les bêtes »
    Un femme disparaît mystérieusement. Sa voiture est retrouvée abandonnée au bord de la route de montagnes qui conduit à quelques fermes isolées du Causse. Alors que la gendarmerie tente de retrouver... Lire la suite (2 décembre)
  • « It must be heaven »
    Elia Suleiman fuit la Palestine à la recherche d’une nouvelle terre d’accueil avant de réaliser que son pays d’origine le suit comme une ombre. La France d’abord, lui offre le spectacle d’un Paris... Lire la suite (2 décembre)