Actualité théâtrale

au Théâtre de La Tempête jusqu’au 24 octobre

"Le dindon" de Georges Feydeau. Mise en scène de Philippe Adrien

Deux jeunes femmes mariées ont fait le serment de rester fidèles et de ne répondre en rien aux avances des deux noceurs qui les courtisent, du moins tant que leurs époux ne les auront pas trompées.
Le monde de Feydeau est ici peuplé de jeunes et jolies femmes, de cocottes pas très futées, d’anglaises volcaniques, de maris peu fiables ou de londonien marseillais. Mais l’intérêt du texte ne réside pas seulement dans cet échantillonnage de personnages hauts en couleur. Il est dans la drôlerie des dialogues et des situations, dans le rythme et dans l’intensité de son propos. La pièce fonctionne sur l’erreur et le quiproquo. Elle fonctionne de sorte que le spectateur en soit à se poser tout au long, la question de savoir qui trompe qui et, ici, qui finalement sera le dindon de la farce.
Philippe Adrien donne, avec une première scène particulièrement réussie, un élan dont le spectacle ne se départira pas jusqu’à la happy end attendue mais touchante.
Sur la bande tournante du plateau figurant des ruelles qui conduisent à la demeure, un homme suit une jeune femme qui tente de le semer. C’est tout à la fois, drôle, irritant et inquiétant et les portes claquent au nez de l’amoureux pressé, jusqu’au moment où celui-ci est mis en présence du mari qui se trouve être un vieil ami du suiveur infatigable.

La mise en scène de Philippe Adrien prend les situations de front et emboîte le pas d’un texte serré, aux rebondissements incessants et ce parti pris de travailler sur le rythme et de façon frontale, permet de passer parfois certaines limites dans le jeu de quelques comédiens ou dans les éclairages un peu tapageurs, sans que cela paraisse excessif.
On rit de bon cœur et on sort de la grande salle du Théâtre de la Tempête heureux d’avoir assisté à une représentation aussi réjouissante.
Francis Dubois

Théâtre de la Tempête
Cartoucherie de Vincennes
Route du champ de manœuvre
75 012 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 28 36 36 – theatre@latempete.fr - www.la-tempete.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Il y aura la jeunesse d’aimer »
    Le couple que formèrent Louis Aragon et Elsa Triolet, unis par l’amour et l’engagement politique, est devenu emblématique. Didier Bezace s’est associé à Bernard Vasseur, directeur du Moulin de... Lire la suite (11 novembre)
  • « Dans la luge d’Arthur Schopenhauer »
    Yasmina Reza résume son texte en disant qu’il s’agit « de quatre brefs passages en revue de l’existence par des voix différentes et paradoxales, ou encore d’une variation sur la solitude humaine et des... Lire la suite (9 novembre)
  • « Après la répétition »
    On sait la puissance des liens qui unissent souvent un metteur en scène et ses comédiennes. En cherchant comment jouer la séduction, la naissance de l’amour, la passion, la lassitude qui s’installe,... Lire la suite (2 novembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (1er novembre)
  • « Cassavetes »
    Des années 60 aux années 80, le cinéma de John Cassavetes a marqué une empreinte durable sur les écrans. D’abord parce qu’il s’agissait d’un cinéma indépendant des grands studios, car comme le disait... Lire la suite (1er novembre)