Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Gabriele Salvatores (Italie)

"Le garçon invisible" Sortie en salles le 15 juillet 2015

Michele, jeune adolescent, est un écolier ordinaire.
Il est parfois malmené par ses voisins de pupitre qui en ont fait leur tête de turc. Mais Michele n’attache d’importance qu’au regard que Stella peut porter sur lui, la fille dont il est amoureux depuis la petite enfance.
Pour participer à une soirée déguisée, il souhaite revêtir le costume de Spiderman mais les cinquante euros que lui a donnés sa mère pour l’acquisition du costume lui sont volés et il doit se rabattre, à moindre prix, sur un habit de super-héros chinois qui ne lui plait pas mais dont il découvre qu’il a un pouvoir magique : rendre invisible celui qui le porte.
culture/cinéma
L’aventure la plus incroyable va commencer pour lui avec cette découverte.

Le film de Gabriele Salvatores commence comme une chronique ordinaire de la vie à l’intérieur du collège que Michele fréquente et avec la mystérieuse disparition d’un élève surdoué qui devait concourir pour une prestigieuse sélection.
L’enquête à propos de cette disparition est confiée à une femme policière qui n’est autre que la mère de Michele.
Très vite, avec le superpouvoir dont dispose Michele, le film quitte le domaine de la chronique sans surprises pour accéder à une période intermédiaire où le jeune garçon nanti de son pouvoir d’être invincible trouve l’occasion de prendre une revanche sur les brimades dont il était victime.

Mais ses pouvoirs vont lui ouvrir d’autres portes et lui permettre de découvrir avec la disparition de Stella et d’un troisième élève, non seulement l’existence d’un réseau secret aux origines troubles, mais également la vérité sur ses propres origines, sa qualité d’enfant adopté et l’existence de sa vraie mère.
Dès lors le film de Gabriele Salvatores opte pour le genre fantastique et pour un récit tout en rebondissements. Les événements se précipitent et le personnage de Michele trouve sa vraie dimension de super-héros.

"Le garçon invisible" est un film d’autant plus malin qu’il ne ruse pas. Son déroulement se fait sans tapage excessif et l’utilisation de tous les effets spéciaux possibles, depuis ceux du cinéma de Méliés, jusqu’à des techniques beaucoup plus sophistiquées, lui confère une sorte de candeur narrative tout à son avantage.

Une œuvre très originale dans le paysage du cinéma italien. Un divertissement qu’apprécieront les spectateurs lambda et dont se délecteront à coup sûr, les amateurs de cinéma fantastique.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Premières solitudes »
    Claire Simon a accompagné avec l’aide de leur professeur de lettres, dix élèves de « première option cinéma » du lycée Romain Rolland d’Ivry pendant une année, dans une approche de l’image et des... Lire la suite (10 novembre)
  • « Carmen et Lola »
    « Carmen et Lola » est l’histoire d’un amour entre deux jeunes femmes gitanes dans un milieu où règne le machisme et où l’homosexualité est un tabou. En 2009, parut dans un journal espagnol un article... Lire la suite (10 novembre)
  • « Nous Tikopia »
    L’île de Tikopia est située en Mélanésie. D’une surface de seulement 5km², elle est la plus isolée de l’archipel des Salomon. Elle est peuplée de polynésiens, habitée depuis plus de 3000 ans et ne fut... Lire la suite (6 novembre)
  • « High life »
    Un groupe d’individus condamnés à la peine de mort ont accepté, contre la levée de la peine capitale, de participer à une mission expérimentale qui consiste, dans une cabine spatiale, à servir de... Lire la suite (6 novembre)
  • « Samouni Road »
    A la périphérie de Gaza, dans une zone rurale, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage. C’est la première fête familiale depuis la dernière guerre au cours de laquelle Amal, ses frères et ses... Lire la suite (5 novembre)