actualités

Le numérique et l’informatique dans le Bac Blanquer

Deux nouvelles disciplines, une dans le socle de culture commune, et une spécialité, font leur apparition pour le bac général. Mais rien pour les séries technologiques ! Une nouvelle fois, en ce qui concerne numérique et informatique, le ministère joue en solo sans qu’il soit possible de savoir quel est le projet éducatif ! On peut donc craindre de se trouver pédagogiquement confrontés à une situation semblable à celle que le numérique dans l’Education Nationale connait depuis des années.

Humanités scientifiques et numériques

Cet enseignement apparait dans le socle de culture commune du cycle terminal du bac général. Il sera donc évalué en contrôle continu et la note participera, pour le contrôle continu en classe, à la moyenne de l’évaluation des résultats du cycle terminal affectée d’un coefficient 10, et pour les trois séries d’épreuves communes (histoire-géographie, LVA, LVB, EPS et enseignement de spécialité ne donnant pas lieu à une épreuve terminale), à la moyenne des épreuves passées affectée d’un coefficient 30 .

Ce que pense le Snes-Fsu :
Tous les élèves doivent avoir des éléments de culture numérique puisque le monde dans lequel ils vont vivre sera numérique. Les élèves des séries technologiques en sont donc exclus !
En quoi consistera cet enseignement ? Son intitulé peut faire craindre qu’il ne soit en rien scientifique.
Quels enseignants l’assureront ? avec quelle formation ? Le pire est à craindre...

Numérique et sciences informatiques

Cet enseignement de spécialité pourra être choisi comme épreuve terminale du bac général. Il sera affecté d’un coefficient 16 (comme les autres spécialités). L’épreuve terminale se décomposera en une épreuve écrite de 3,5 heures et une épreuve pratique d’une heure.

Ce qu’en pense le Snes-Fsu :
En quoi consistera cet enseignement ? reprendra-t-il ce qui figurait dans le programme de la spécialité ISN de l’actuelle terminale S ? En quoi consistera l’épreuve pratique : s’inspirera-t-elle de l’actuelle épreuve d’ECE ? Qui assurera cet enseignement : les actuels enseignants d’ISN, dont le vivier pour le moins restreint ?
S’il nous semble qu’un enseignement consacré au numérique et à l’informatique est une bonne chose, la précipitation brutale avec laquelle se met en place le nouveau bac ne nous permet de donner aucune réponse. Nous somme donc dans l’expectative !

Autres articles de la rubrique actualités

  • Algorithmes dans l’éducation nationale :
    La numérisation de l’Ecole conduit le ministère à (faire) développer de plus en plus d’outils numériques. Certains, plus que d’autres, se trouvent directement sous le feu des projecteurs, soient parce... Lire la suite (11 mars)
  • Le numérique et l’informatique dans le lycée Blanquer
    La réforme du bac est intrinsèquement liée à celle du lycée. C’est ainsi que ICN (informatique et création numérique) et ISN (Informatique et sciences du numérique) disparaissent pour faire place à de... Lire la suite (16 février)
  • LSUN : le retour...
    Le LSU vient de retrouver son premier acronyme : LSUN ( Livret scolaire unique numérique) ce 16 novembre et, par la même occasion, d’avoir enfin un acte de naissance. Au BO du n°39 du 16 novembre... Lire la suite (Novembre 2017)
  • Données scolaires et GAFAM
    La protection de l’identité numérique, notamment celle des élèves, se pose après l’initiative du DNE. Snes et Cgt ont immédiatement réagi. En pleine période de vacance du pouvoir, le Directeur du... Lire la suite (Juin 2017)
  • LSUN : Vrai/Faux
    LSUN (Livret scolaire unique numérique) est un document électronique accessible en ligne aux familles du CP à la Troisième, remplissant les fonctions de bulletin trimestriel (nouvellement appelés... Lire la suite (Octobre 2016)